Évaluer une personne dans le cadre d’une décision du Directeur de la protection de la jeunesse ou du tribunal en application de la Loi sur la protection de la jeunesse : lignes directrices

Évaluer une personne dans le cadre d’une décision du Directeur de la protection de la jeunesse ou du tribunal en application de la Loi sur la protection de la jeunesse : lignes directrices

Évaluer une personne dans le cadre d’une décision du Directeur de la protection de la jeunesse ou du tribunal en application de la Loi sur la protection de la jeunesse : lignes directrices

Évaluer une personne dans le cadre d’une décision du Directeur de la protection de la jeunesse ou du tribunal en application de la Loi sur la protection de la jeunesse : lignes directricess

| Ajouter

Référence bibliographique [11097]

Roc, Marie-Lyne. 2011. Évaluer une personne dans le cadre d’une décision du Directeur de la protection de la jeunesse ou du tribunal en application de la Loi sur la protection de la jeunesse : lignes directrices. Montréal: Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«À l’instar de la Loi 90 (Loi modifiant le Code des professions et d’autres dispositions législatives dans le domaine de la santé), adoptée le 14 juin 2002, la Loi 21 (Loi modifiant le Code des professions et d’autres dispositions dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines), adoptée le 18 juin 2009, apporte une nouvelle définition des champs d’exercice des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux. […] Afin de bien établir la marque distinctive de chacune de ces professions et pour souligner leur apport spécifique, l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec a produit plusieurs documents dont celui-ci» (p. 3).

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«La Loi 21 vient réaffirmer le sérieux de la portée de l’évaluation en contexte de protection de la jeunesse. Pour les travailleurs sociaux, sa mise en œuvre constitue une opportunité de faire valoir leur perspective unique des personnes en relation avec l’environnement dans l’analyse et l’appréciation des situations rencontrées en contexte de protection de la jeunesse.» (p. 15) «Les travailleurs sociaux sont ainsi aptes à envisager des pistes de solution qui dépassent le système familial et impliquent tant l’environnement de l’enfant que les partenaires du réseau (famille élargie, école, ressources communautaires) (OTSTCFQ, 2009).» (p. 10) «La vulnérabilité des personnes ainsi que la complexité des situations rencontrées en contexte de protection de la jeunesse renvoient à la nécessité d’une pratique réflexive et critique à laquelle sont tenus les travailleurs sociaux. [E]lle se traduit [entre autres] par la capacité de recadrer chaque situation dans son contexte familial, culturel et social et en reconnaissant son unicité (OTSTCFQ, 2009).» (p. 11)