Dans les tripes de la drogue et de la violence : mieux comprendre ces jeunes

Dans les tripes de la drogue et de la violence : mieux comprendre ces jeunes

Dans les tripes de la drogue et de la violence : mieux comprendre ces jeunes

Dans les tripes de la drogue et de la violence : mieux comprendre ces jeuness

| Ajouter

Référence bibliographique [11039]

Falardeau, Marlène. 2014. Dans les tripes de la drogue et de la violence : mieux comprendre ces jeunes. Coll. «Problèmes sociaux et interventions sociales». Québec: Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Dans cet ouvrage, l’auteure nous livre, avec beaucoup de sensibilité, les expériences de ces jeunes et le résultat de l’analyse de leurs témoignages. Elle nous fait découvrir leur vécu afin que nous puissions mieux comprendre les raisons qui les ont poussés à faire usage de drogues ou à recourir à la violence.» (quatrième de couverture)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Pour ce faire, [l’auteure] a interviewé une trentaine de jeunes, âgés de 15 à 25 ans, issus de la rue, d’un centre jeunesse et d’un établissement de détention. Ils avaient tous déjà consommé ou surconsommé des produits psychoactifs prohibés et posé des gestes violents envers une autre personne. Plusieurs d’entre eux avaient également tenté de s’enlever la vie.» (quatrième de couverture)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Drogués, vauriens, délinquants, parias de la société… Tant de mots prononcés pour désigner les jeunes usagers de drogues. Mais au-delà de ces étiquettes, il y a les personnes et le sens qu’elles donnent à leurs comportements. Marlène Fardeau a voulu saisir ce sens et comprendre leur réalité. […] Proposant une perspective unique sur les drogues illicites - leurs effets, leurs utilisations au fil du temps, les types de consommation, l’ampleur du phénomène, les facteurs de risque et de protection, etc. - ainsi que sur la violence, ce livre sera particulièrement utile aux intervenants, aux gestionnaires, aux décideurs et aux bénévoles qui côtoient des jeunes qui vivent ces réalités. Il pourra aussi être utile aux chercheurs, aux enseignants, aux étudiants de même qu’à toute personne qui s’intéresse aux phénomènes de l‘usage de drogues illicites et de la violence juvénile.» (quatrième de couverture) Parmi les facteurs de risques, notons les pratiques familiales pauvres, la présence de parents qui consomment, une discipline familiale problématique, etc. D’autre part, les facteurs de protection incluent la cohésion familiale, l’attachement aux parents et le partage d’activités avec la famille. La relation avec les parents des jeunes participants de l’étude est aussi abordée.