L’impact de la séparation des parents sur la santé mentale des jeunes enfants

L’impact de la séparation des parents sur la santé mentale des jeunes enfants

L’impact de la séparation des parents sur la santé mentale des jeunes enfants

L’impact de la séparation des parents sur la santé mentale des jeunes enfantss

| Ajouter

Référence bibliographique [11036]

Desrosiers, Hélène, Cardin, Jean-François et Belleau, Luc. 2012. L’impact de la séparation des parents sur la santé mentale des jeunes enfants. Québec: Gouvernement du Québec, Institut de la statistique du Québec.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«[L]e présent fascicule vise à évaluer l’impact des ruptures parentales précoces sur l’adaptation psychosociale des jeunes enfants québécois.» (p. 2)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«La présente analyse porte principalement sur les données recueillies alors que les enfants étaient âgés d’environ 3 ½ ans, 4 ans, 6 ans et 8 ans (soit lors des volets 2001, 2002, 2004 et 2006 de l’ÉLDEQ [Étude longitudinale du développement des enfants du Québec]» (p. 2)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«[L]’analyse a montré que les caractéristiques socioéconomiques et psychosociales des familles expliquaient le niveau initial plus élevé des comportements d’opposition chez les enfants de foyers séparés, mais ne modifiaient pas ou peu l’effet spécifique de la séparation parentale sur l’anxiété-dépression de l’enfant. Cela nous a permis de conclure à un effet spécifique de la séparation parentale sur le niveau d’anxiété-dépression des enfants, mais pas sur les comportements d’opposition. Toutefois, si l’on considère la rupture des parents comme un processus qui se développe graduellement, ce dernier résultat ne doit pas nécessairement être interprété comme une absence d’effet de la rupture parentale sur les comportements d’opposition; il pourrait plutôt suggérer que les effets négatifs du climat familial défavorable précédant souvent une rupture […] se sont déjà manifestés avant que les parents se séparent […].» (p. 10)