Regard sur la réalité des femmes de 65 ans et plus de la région de Lanaudière

Regard sur la réalité des femmes de 65 ans et plus de la région de Lanaudière

Regard sur la réalité des femmes de 65 ans et plus de la région de Lanaudière

Regard sur la réalité des femmes de 65 ans et plus de la région de Lanaudières

| Ajouter

Référence bibliographique [11022]

Camarra, Josée. 2013. Regard sur la réalité des femmes de 65 ans et plus de la région de Lanaudière. Gouvernement du Québec, Conseil du statut de la femme.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
La présente étude est vouée à dresser un portrait des conditions de vie et des besoins des femmes âgées de 65 ans et plus qui vivent dans la région de Lanaudière.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Quatorze femmes de la région de Lanaudière, âgées de 22 à 83 ans, ont accepté de participer à un groupe de discussion sur le thème « Vieillir dans Lanaudière, enjeux et réalités.» (p. 5)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Les Québécoises jouissent d’une espérance de vie à la naissance de 83,6 ans […] Elles vivront plus longtemps que les hommes, que leurs mères et grands-mères. Mais elles le feront plus souvent seules, avec moins de ressources financières, en moins bonne santé et en assumant la plus grande part des soins et des services à leurs proches vieillissants ou malades.» (p. 5) L’auteure conclut que «[l]es politiques et les grandes orientations axées sur une prestation de services à ‘domicile’ sont des enjeux importants pour les femmes, qui assument la très large part des responsabilités et des tâches qui permettent à une personne de vieillir chez elle. La désinstitutionalisation et le virage ambulatoire, qui a réduit le temps d’hospitalisation postopératoire, ont eu pour effet de transférer aux communautés, aux familles, aux conjointes et conjoints et au secteur privé toute une panoplie de soins assurés jusqu’alors par des professionnelles en milieu hospitalier et d’accaparer la plus grande part des ressources qui devaient être consenties aux services de maintien à domicile à long terme […] les femmes sont les premières touchées par les changements de cap en matière de prestation de services de santé.» (p. 39)