Participation in Recreational Activities in School Age Children with High Functioning Autism and their Peers

Participation in Recreational Activities in School Age Children with High Functioning Autism and their Peers

Participation in Recreational Activities in School Age Children with High Functioning Autism and their Peers

Participation in Recreational Activities in School Age Children with High Functioning Autism and their Peerss

| Ajouter

Référence bibliographique [10992]

Potvin, Marie-Christine. 2011. «Participation in Recreational Activities in School Age Children with High Functioning Autism and their Peers». Thèse de doctorat, Montréal, Université McGill, École de physiothérapie et d’ergothérapie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette étude avait pour objectifs: de comparer les habitudes de loisir; d’identifier des facteurs chez l’enfant qui sont associés aux habitudes de loisir; et, d’estimer la QVLS [qualité de vie liées à la santé] et la relation de celle-ci avec les habitudes de loisir des enfants ayant un TED [trouble envahissant du développement] de haut niveau et de leurs pairs présentant un développement typique.» (p. ix)

Questions/Hypothèses :
«It was hypothesized that, when compared to peers, children with HFA [high functioning autism] would (a) participate in fewer socially-based activities (diversity of this activity type); (b) participate in significantly fewer activities (diversity); (c) partake in these activities more frequently (intensity) and (d) show a similar preference for various types of activities. Further, it was hypothesized that children with HFA and their peers would not have significantly different self-rated HRQL. Finally, it was hypothesized that social cognition, social skills and communication skills, in that order, would have the greatest impact on the diversity of recreational activities in children with HFA.» (p. 33)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«The sample was comprised of two groups of children: 30 children with HFA (26 boys [86.67%]; 4 girls) and 31 peers (27 boys [87.10%]; 4 girls).» (p. 55)

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Les participants dans les deux groupes présentaient des caractéristiques similaires sauf celles reliées au diagnostic de TED. Les enfants ayant un TED de haut niveau participaient dans un nombre plus restreint d’activités de loisir (p=.002), avec un nombre plus limité d’autres personnes (p=.006) et généralement plus près de chez eux (p<.001). Cependant, les deux groupes n’étaient pas statistiquement différents en ce qui a trait à la fréquence de participation moyenne dans les activités de loisir (p=.684), leur plaisir à participer à ces activités (p=.239) ou leur désir d’y participer (p=.788). Les enfants ainsi que leurs parents (p<.001) jugeaient que les enfants ayant un TED de haut niveau avaient une QVLS significativement moindre que leurs pairs. Malgré ce fait, l’accord entre la QVLS jugé par les enfants et leurs parents étaient presqu’absent [sic] (ICC=-.075) indiquant qu’ils évaluaient des aspects différents de la qualité de vie. Les résultats de cette étude pourront aider les parents, les cliniciens, les enseignants et les administrateurs à comprendre les habitudes de loisir des enfants ayant un TED et leur permettront de mieux soutenir les enfants dans cette participation.» (p. ix-x)