Fiche socio-économique en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Chaudière-Appalaches

Fiche socio-économique en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Chaudière-Appalaches

Fiche socio-économique en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Chaudière-Appalaches

Fiche socio-économique en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Chaudière-Appalachess

| Ajouter

Référence bibliographique [10962]

Baillargeon, Rita. 2012. Fiche socio-économique en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Chaudière-Appalaches. Québec: Gouvernement du Québec, Conseil du statut de la femme.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
L’objectif de ce document est de faire un portrait de l’égalité homme-femme dans la région de Chaudière-Appalaches notamment en ce qui a trait à l’égalité économique; la conciliation travail-famille; l’intégrité physique et psychologique des femmes; l’éducation et la participation des femmes dans les différentes sphères politiques.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«[L]es données statistiques présentées dans ce document sont tirées des portraits statistiques régionaux Égalité femmes / hommes (Conseil du statut de la femme, 2010).» (p. 2)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Le taux de famille monoparentale est plus faible que pour l’ensemble de la province, de même que le taux de famille monoparentale dirigés par un chef féminin. Par ailleurs, ce type de structure familiale est en hausse depuis 2011. Le «[t]aux de décrochage des jeunes filles [est] élevé, ce qui est préoccupant, étant donné le lien entre la scolarisation et l’emploi chez les filles. Le taux des filles a grimpé de 2,4 points de pourcentage, alors qu’il n’a augmenté que de 1 point au Québec.» (p. 4) «Les femmes travaillent plus à temps plein et à temps partiel que les Québécoises, mais moins que les hommes de la région. Le taux d’emploi des hommes sans diplôme est supérieur à celui des femmes.» (p. 5) Pour ce qui est de la conciliation travail-famille, «[l]a couverture des services de garde est insuffisante tant en milieu urbain que rural [,] [l]e taux d’emploi des 25 à 54 ans vivant dans des ménages privés avec des enfants de moins de 6 ans est plus faible pour les femmes que pour les hommes [et] [l]es entreprises n’ont généralement pas mis en place des mesures de conciliation travail-famille.» (p. 7)