Continuité entre les relations parentales et amicales à l’adolescence et les relations amoureuses à l’âge adulte émergent

Continuité entre les relations parentales et amicales à l’adolescence et les relations amoureuses à l’âge adulte émergent

Continuité entre les relations parentales et amicales à l’adolescence et les relations amoureuses à l’âge adulte émergent

Continuité entre les relations parentales et amicales à l’adolescence et les relations amoureuses à l’âge adulte émergents

| Ajouter

Référence bibliographique [10954]

Crevier, Myra G., Poulin, François et Boislard, Marie-Aude P. 2012. «Continuité entre les relations parentales et amicales à l’adolescence et les relations amoureuses à l’âge adulte émergent ». Revue canadienne des sciences du comportement / Canadian Journal of Behavioural Science, vol. 44, no 3, p. 222-230.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’objectif de cette étude consiste à vérifier l’effet de continuité entre la qualité (intimité et satisfaction) de la relation avec la mère, le père et le meilleur ami à l’adolescence (à 17 ans) et trois dimensions de la relation amoureuse à l’âge adulte émergent (à 19 ans), soit l’intimité, la passion et l’engagement.» (p. 224)

Questions/Hypothèses :
«Il est attendu que la qualité de la relation avec la mère, le père et le meilleur ami contribue significativement à chacune des dimensions de la relation amoureuse. Ces liens seront examinés en tenant compte de l’effet potentiellement modérateur du sexe.» (p. 224)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Cette recherche s’inscrit dans le cadre d’une étude longitudinale, ayant débuté au printemps 2001, auprès de 390 jeunes qui étaient alors en 6e année du primaire. [L]’échantillon final était composé de 131 jeunes (95 filles et 36 garçons).» (p. 224)

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Les résultats indiquent que la qualité de la relation avec la mère et avec le père à l’adolescence est associé à la qualité de la relation amoureuse à l’âge adulte émergent au-delà de l’effet de la relation d’amitié. […] Les résultats de la présente étude révèlent également que les contributions de la mère et du père à la relation amoureuse sont uniques et distinctes (Seiffge-Krenke et al., 2010). […] Les résultats indiquent la présence d’une continuité entre la relation avec les parents et l’intimité amoureuse seulement chez les filles. Il se peut que celles-ci développent davantage d’habiletés relationnelles avec leurs parents, nécessaires à l’établissement d’une relation amoureuse intime, telles que la réciprocité mutuelle, la sensibilité aux sentiments de l’autre, l’ouverture, la révélation de soi et la compassion (Collins et al., 1997; Collins & Sroufe, 1999). Même si les garçons rapportent plus d’intimité et de passion dans leur relation amoureuse, ces qualités ne semblent pas être expliquées par les relations vécues antérieurement. Pour les filles, l’engagement amoureux s’est révélé être en continuité avec la qualité de la relation entretenue avec le père à l’adolescence.» (p. 226-227)