Se sentir accepté ou rejeté par son beau-père : perceptions des jeunes de familles recomposées et impact sur leurs problèmes de comportement

Se sentir accepté ou rejeté par son beau-père : perceptions des jeunes de familles recomposées et impact sur leurs problèmes de comportement

Se sentir accepté ou rejeté par son beau-père : perceptions des jeunes de familles recomposées et impact sur leurs problèmes de comportement

Se sentir accepté ou rejeté par son beau-père : perceptions des jeunes de familles recomposées et impact sur leurs problèmes de comportements

| Ajouter

Référence bibliographique [1092]

Saint-Jacques, Marie-Christine et Lépine, Rachel. 2009. «Se sentir accepté ou rejeté par son beau-père : perceptions des jeunes de familles recomposées et impact sur leurs problèmes de comportement ». Revue canadienne de service social / Canadian Social Work Review, vol. 26, no 2, p. 152-169.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le présent article examine la contribution de la perception de l’acceptation ou du rejet de la part du beau-père sur les problèmes de comportement de jeunes de familles recomposées. » (p. 155)

Questions/hypothèses:
« Trois questions seront examinées au cours de cet article :
1) Le jeune perçoit-il que son beau-père manifeste des comportements et des attitudes d’acceptation ou de rejet à son endroit?
2) Cette perception varie-t-elle selon que le beau-père ait, ou non, des enfants issus d’une union antérieure, la durée de la recomposition, le sexe et l’âge de l’adolescent?
3) Quel est l’impact de cette perception sur les problèmes de comportement extériorisés et intériorisés du jeune? » (p. 155)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« L’échantillon final est composé de 104 jeunes âgés de 11 à 20 ans vivant en famille recomposée à temps plein ou à temps partiel. Les filles (n = 66) sont plus nombreuses que les garçons (n = 38); elles représentent 63,5 p. 100 de l’échantillon. » (p. 159)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« De nombreux jeunes grandissent en présence d’un beau-père. L’examen de la situation des enfants et des adolescents qui éprouvent des problèmes significatifs au sein des familles recomposées montrent l’importance des aspects relationnels, impliquant au premier chef les figures d’attachement que représentent généralement le père et la mère, mais aussi des personnes significatives qui partagent le quotidien de ces jeunes. […] Les principaux résultats obtenus montrent que la majorité des jeunes perçoivent assez positivement les comportements et les attitudes que leur beau-père manifeste à leur endroit. On remarque par ailleurs que si les beaux-pères sont perçus comme étant chaleureux envers les enfants de leur conjointe, ils sont aussi perçus plus indifférents ou négligents à leur endroit, corroborant le fait qu’en moyenne, les relations beau-père jeune sont qualitativement différentes des relations avec le parent gardien. Enfin, on constate que le sentiment d’être accepté ou rejeté par son beau-père est associé au niveau de problèmes de comportement du jeune. » (p. 153)