Les déterminants de l’accès à un premier emploi qualifié chez les immigrants récents au Canada

Les déterminants de l’accès à un premier emploi qualifié chez les immigrants récents au Canada

Les déterminants de l’accès à un premier emploi qualifié chez les immigrants récents au Canada

Les déterminants de l’accès à un premier emploi qualifié chez les immigrants récents au Canadas

| Ajouter

Référence bibliographique [10907]

Bastien, Nicolas. 2011. «Les déterminants de l’accès à un premier emploi qualifié chez les immigrants récents au Canada». Mémoire de maîtrise, Montréal, Institut national de la recherche scientifique - Centre Urbanisation Culture Société, Département de démographie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Ce mémoire s’intéresse aux déterminants de l’accès à un premier emploi qualifié par les immigrants au Canada. Plus particulièrement, on étudie les effets sur la durée écoulée avant l’accès au premier emploi qualifié des caractéristiques pré-migratoires et post-migratoires des immigrants.» (p. iii)

Questions/Hypothèses :
«[Premièrement, n]ous émettons l’hypothèse que les immigrants appartenant aux groupes de minorités visibles auront plus de difficultés à accéder à un premier emploi qualifié que les blancs et qu’il y aura des différences entre les groupes de minorités visibles. [Ensuite, n]ous émettons l’hypothèse que les immigrants à destination du Québec auront le plus de difficultés à accéder à un premier emploi qualifié. [La troisième] hypothèse est que les immigrants ayant obtenu leur diplôme dans un ’pays occidental’ auront plus de facilité à accéder à un premier emploi qualifié. […] Notre [quatrième] hypothèse est que les immigrants qui migrent vers une autre province sont en partie motivés par les possibilités offertes par ce nouveau marché de l’emploi. […] Notre [dernière] hypothèse est que l’immigrant qui occupe un emploi non qualifié aura moins de chances de décrocher un premier emploi qualifié, le temps consacré à la recherche d’emploi étant réduit.» (p. 26-32)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Notre recherche est basée sur les données de l’Enquête longitudinale auprès des immigrants du Canada (ELIC) réalisée par Statistique Canada en collaboration avec Citoyenneté et Immigration Canada. Cette enquête a pour but de recueillir des informations sur les immigrants au Canada afin de mieux comprendre comment ceux-ci s’adaptent à la vie au Canada au fil du temps et de fournir des renseignements sur les facteurs susceptibles de favoriser ou d’entraver cette adaptation. » (p. 21)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Les résultats montrent que certaines caractéristiques pré-migratoires des immigrants telles que l’âge, l’éducation, le pays d’obtention du plus haut diplôme, la connaissance des langues officielles et l’expérience de travail sont d’importants déterminants de l’accès au premier emploi qualifié. Plusieurs actions entreprises par les immigrants une fois au Canada […], telles qu’avoir occupé un emploi non qualifié, avoir terminé un cours de langue avec succès et avoir obtenu un diplôme canadien après l’immigration, ont des impacts favorables sur l’accès au premier emploi qualifié.» (p. iii) «L’absence de parents ou d’amis au Canada a un effet négatif significatif uniquement pour ceux dont le plus haut diplôme est de niveau secondaire. Il semble donc que le ’réseau social de proximité’ que constitue la famille et les amis a un effet positif uniquement sur l’accès à des emplois peu qualifié. D’importantes différences ont été constatées entre les catégories d’immigrants quant à l’accès à un premier emploi qualifié.» (p. 60) «[L]es résultats ont montré que la catégorie d’immigration a un très important effet sur l’accès au premier emploi. Les demandeurs principaux de la catégorie économique ayant plus de facilité que les immigrants de la catégorie du regroupement familial […], alors que les réfugiés performent le moins bien.» (p. 68)