Fiche socio-économique en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Bas-Saint-Laurent

Fiche socio-économique en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Bas-Saint-Laurent

Fiche socio-économique en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Bas-Saint-Laurent

Fiche socio-économique en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Bas-Saint-Laurents

| Ajouter

Référence bibliographique [10881]

Bouchard, Sylvie et Chabot, Christine. 2011. Fiche socio-économique en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Bas-Saint-Laurent. Québec: Gouvernement du Québec, Conseil du statut de la femme.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
L’objectif de ce document est de faire un portrait de l’égalité homme-femme dans la région du Bas-Saint-Laurent notamment en ce qui a trait à l’égalité économique; la conciliation travail-famille; l’intégrité physique et psychologique des femmes; l’éducation et la participation des femmes dans les différentes sphères politiques.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«[L]es données statistiques présentées dans ce document sont tirées des portraits statistiques régionaux Égalité femmes / hommes (Conseil du statut de la femme, 2010).» (p. 2)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Le Bas-Saint-Laurent est une «[r]égion ayant l’une des plus faibles proportions des familles avec enfants à la maison.» (p. 4) «Les jeunes femmes de la région sont plus scolarisées que leurs aînées et plus nombreuses que les jeunes hommes à avoir fait des études universitaires, mais sont toujours moins scolarisées que dans le reste du Québec et donc plus vulnérables sur le marché du travail. À scolarité égale, le taux d’emploi des femmes est inférieur à celui des hommes». (p. 5) Au niveau de la conciliation travail-famille, les «[t]aux d’emploi des femmes de 25-54 ans avec enfants de moins de 15 ans et [les] taux d’emploi des femmes de 25-54 ans avec enfants de moins de 6 ans [sont] supérieurs à ceux de l’ensemble du Québec. [Le p]ourcentage des prestataires du congé de paternité plus élevé que la moyenne québécoise [et le p]ourcentage de la couverture de services de garde plus bas que la moyenne québécoise.» (p. 10) L’«espérance de vie des femmes de la région [est] plus longue que [celle d]es Québécoises [mais les f]emmes de la région [sont] plus nombreuses à être victimes de violence conjugale et beaucoup plus susceptibles d’être agressées sexuellement.» (p. 14)