La qualité de l’emploi salarié au Québec et au Royaume-Uni entre 1998 et 2008 : évolution selon le genre et la situation familiale

La qualité de l’emploi salarié au Québec et au Royaume-Uni entre 1998 et 2008 : évolution selon le genre et la situation familiale

La qualité de l’emploi salarié au Québec et au Royaume-Uni entre 1998 et 2008 : évolution selon le genre et la situation familiale

La qualité de l’emploi salarié au Québec et au Royaume-Uni entre 1998 et 2008 : évolution selon le genre et la situation familiales

| Ajouter

Référence bibliographique [10835]

Cloutier-Villeneuve, Luc. 2012. «La qualité de l’emploi salarié au Québec et au Royaume-Uni entre 1998 et 2008 : évolution selon le genre et la situation familiale ». Revue internationale du travail, vol. 151, no 1-2, p. 71-95.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«La présente étude propose une analyse de l’évolution de la qualité de l’emploi selon le genre au Royaume-Uni et au Québec pour la période 1998-2008 en tenant compte de la situation familiale.» (p. 72)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«La population couverte dans cet article concerne les travailleurs âgés de 25 ans et plus de l’ensemble du territoire des deux régions et exclut les travailleurs indépendants, de même que les étudiants à plein temps ayant un emploi. […] Compte tenu de ces critères de sélection, on estime qu’il y avait au Royaume-Uni 19 214 000 travailleurs salariés en 1998 et 21 047 000 en 2008. Pour le Québec, les résultats sont respectivement 2 291 000 et 2 708 000 travailleurs salariés.» (p. 76)

Instruments :
«Dans cet article, nous utilisons les données de l’Enquête sur la population active (EPA) de Statistique Canada et du Quarterly Labour Force Survey (QLFS) du Royaume-Uni pour les années 1998 et 2008.» (p. 75)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Les résultats présentés dans cette étude montrent, en premier lieu, que la question des responsabilités familiales joue encore grandement dans les inégalités entre les genres sur le plan de la qualité de l’emploi. Comme on l’a vu, cela est particulièrement le cas au Royaume-Uni où l’indice de dissimilarité observé chez les personnes ayant des enfants de moins de 6 ans demeure très élevé en 2008 (43 pour cent […]). La situation au Québec est toutefois très différente puisque l’indice est deux fois moins élevé (22 pour cent). De plus, l’écart au chapitre de la qualité de l’emploi entre les personnes ayant des responsabilités familiales accrues et celles qui n’en ont pas est trois fois plus élevé au Royaume-Uni comparativement au Québec». (p.85) «Une croissance soutenue de l’emploi, […] des politiques sociales avantageuses pour les femmes, [...] ainsi qu’une réduction du temps de travail, associé à une moindre prévalence aux longues heures de travail chez les hommes, vont de pair avec des emplois de qualité et une moindre disparité entre les genres, surtout là où les responsabilités familiales sont importantes. Nos résultats montrent que ces conditions sont mieux satisfaites au Québec qu’au Royaume-Uni entre 1998 et 2008, malgré des progrès notables dans ce dernier pays.» (p. 91)