Approche médiation, un soutien pour les familles : un esprit - un processus

Approche médiation, un soutien pour les familles : un esprit - un processus

Approche médiation, un soutien pour les familles : un esprit - un processus

Approche médiation, un soutien pour les familles : un esprit - un processuss

| Ajouter

Référence bibliographique [10760]

Brisson, Pierrette. 2012. «Approche médiation, un soutien pour les familles : un esprit - un processus». Dans Protection de l’enfance et de la jeunesse-médiation : comment accompagner la famille autrement , sous la dir. de Pierrette Brisson et Savourey, Michèle, p. 79-89. France: Chronique sociale.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
D’entrée de jeu, l’auteure émet deux constats: d’une part, depuis toujours, des parents se sont sentis démunis et incapables d’agir sur leur environnement suite à des situations de conflits ponctuels ou à long terme, et d’autre part, des intervenants «ont cherché à rétablir [l’]équilibre au sein des familles en dictant une façon de jouer le rôle parental, en suppléant, voire même en prenant la place de ces parents dits incapables.» (p. 79) Or, dans ce chapitre, l’auteure tente de réfléchir sur la meilleure attitude à adopter dans les interventions auprès des familles de favoriser une collaboration optimale entre ces intervenants et ces parents et en appliquant le modèle de l’Approche-médiation à cette clientèle.

Questions/Hypothèses :
«Comment impliquer les parents et non les remplacer? Comment leur démontrer notre confiance et non les affubler d’étiquettes dévalorisantes? Comment leur redonner une estime de soit non confirmer leur incapacité? Comment les inciter à croire en l’autre (son conjoint, son parent, son enfant) et non à s’en méfier?» (p. 79)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Analyse théorique

3. Résumé


Après avoir exposé les différentes composantes du processus de changement et de l’Approche-médiation comme telle, l’auteure explique en quoi ce modèle de l’Approche-médiation peut s’avérer très utile avec la clientèle de la protection de l’enfance et de la jeunesse, mais aussi pour toute situation familiale conflictuelle en général. En effet, «[t]oute intervention en protection de l’enfance et de la jeunesse est perçue par le système-client comme une intrusion dans leur vie personnelle et familiale. L’intervenant doit donc éviter de s’imposer mais doit plutôt chercher à combiner les fonctions de suppléance et d’assistance» (p.87), deux concepts qui sont au cœur du processus de changement. Puis, «[t]out conflit familial, qu’il soit ou non sous la juridiction de la protection de la jeunesse, peut être géré par l’Approche-médiation. Ainsi, […], les professionnels sollicités par les parents qui sont aux prises avec une difficulté de quelque ordre que ce soit […] interviennent dans un esprit de médiation et peuvent ainsi permettre à la famille de créer une nouvelle organisation de vie et prévenir les conflits futurs.» (p. 88)