Le rôle du père non-agresseur auprès de l’enfant agressé sexuellement, Un acteur négligé

Le rôle du père non-agresseur auprès de l’enfant agressé sexuellement, Un acteur négligé

Le rôle du père non-agresseur auprès de l’enfant agressé sexuellement, Un acteur négligé

Le rôle du père non-agresseur auprès de l’enfant agressé sexuellement, Un acteur négligés

| Ajouter

Référence bibliographique [10673]

Cyr, Mireille et Allard, Marie-Alexia. 2012. «Le rôle du père non-agresseur auprès de l’enfant agressé sexuellement, Un acteur négligé». Dans L’agression sexuelle envers les enfants, Tome 2 , sous la dir. de Martine Hébert, Cyr, Mireille et Tourigny, Marc, p. 315-345. Coll. «Collection santé et société». Québec: Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le présent chapitre explore le rôle que pourrait jouer le père non agresseur auprès de son enfant victime d’agression sexuelle.» (p. 315)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Les principaux modèles portant sur le rôle paternel de même que les résultats des études sur les liens entre le rôle du père dans l’apparition des troubles psychologiques et les difficultés des enfants seront revus afin d’éclairer les composantes du soutien et de la présence paternelle en contexte d’agression sexuelle. Des hypothèses sur le rôle du père non agresseur seront présentées ainsi que des pistes de recherche futures.» (p. 315) «[L]es études concernant l’impact du père par sa présence, la sécurité d’attachement qu’il permet d’établir et son engagement indiquent clairement qu’il a un effet non négligeable sur le développement affectif, cognitif et social des enfants. […] Ces enfants présentent également moins de symptômes intériorisés ou extériorisés. Lorsque cet engagement se fait selon un style démocratique, préconisé tant par le père que par la mère, il est associé à une meilleure adaptation des enfants.» (p. 333) «[I]l est possible de penser que le père pourrait jouer un rôle significatif en lien avec de nouvelles dimensions qui n’ont pas été considérées jusqu’ici. Ces dimensions visent les rapports de l’enfant agressé sexuellement avec le monde extérieur et, plus précisément, la confiance envers les autres et, en particulier, envers les hommes.» (p. 336)