Exploration du phénomène du non-engagement en lecture auprès d’élèves de la 6e année du primaire

Exploration du phénomène du non-engagement en lecture auprès d’élèves de la 6e année du primaire

Exploration du phénomène du non-engagement en lecture auprès d’élèves de la 6e année du primaire

Exploration du phénomène du non-engagement en lecture auprès d’élèves de la 6e année du primaires

| Ajouter

Référence bibliographique [10645]

Boucher, Viviane. 2012. «Exploration du phénomène du non-engagement en lecture auprès d’élèves de la 6e année du primaire». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département des sciences de l’éducation.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’objectif de cette recherche était d’explorer le phénomène du non-engagement en lecture vécu par certains élèves de la 6e année du primaire. Le premier objectif spécifique était de décrire les expériences marquantes, rapportées par le récit de vie de lecteurs non engagés de la 6e année du primaire, qui pourrait [sic] avoir influencé leur engagement en lecture. Le deuxième objectif était de mieux comprendre, à partir du discours de ces élèves, comment favoriser l’engagement en lecture.» (p. x)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est issu d’une recherche de Turcotte (2008-2011), qui s’est déroulée dans un milieu rural de la Montérégie, au Québec. Dans le cadre de ce mémoire, «[…] six élèves de la 6e année décrits comme non engagés en lecture [ont été rencontrés].» (p. x)

Instruments :
Guide d’entretien

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Depuis quelques décennies, les recherches ayant comme objet d’étude l’acte de lire ont fait ressortir plusieurs facteurs qui favorisent la réussite en lecture. Cependant, ce n’est que plus récemment que l’engagement en lecture […] a été relevé comme un élément pouvant intervenir dans la réussite en lecture (Stanovich, 1986; Turcotte, 2007). Les données récoltées ont permis de dégager des éléments nouveaux qui améliorent la compréhension du phénomène du non-engagement en lecture vécu par certains élèves de la fin du primaire. Les récits des élèves démontrent que ceux-ci ont tous vécu des expériences négatives en lien avec la lecture. […] Cette recherche a également démontré que tant les expériences négatives que positives interagissent avec le processus d’engagement et que ces expériences touchent les trois dimensions de l’engagement en lecture (cognitive, affective et sociale). […] Il faut donc que les parents et les intervenants scolaires mettent en place des moyens afin de susciter l’intérêt des enfants envers la lecture, mais surtout, qu’ils proposent des interventions qui leur permettront de surmonter leurs difficultés.» (p. x) Par exemple, «[l]es actions [que les parents] posent à la maison en lien avec la lecture auprès de leurs enfants influencent le processus d’engagement et, par le fait même, leur réussite.» (p. 101)