L’état de stress post-traumatique-complexe : un concept novateur à explorer

L’état de stress post-traumatique-complexe : un concept novateur à explorer

L’état de stress post-traumatique-complexe : un concept novateur à explorer

L’état de stress post-traumatique-complexe : un concept novateur à explorers

| Ajouter

Référence bibliographique [10613]

Payer, Mylène. 2012. «L’état de stress post-traumatique-complexe : un concept novateur à explorer». Thèse de doctorat, Montréal, Université de Montréal, Département de psychologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’objectif général de cette thèse [par articles] est de mieux comprendre le concept d’état de stress post-traumatique-complexe (ÉSPT-C) et ce, en permettant l’évaluation rigoureuse de ses symptômes et en documentant sa relation avec d’autres variables. […] Le but du deuxième article de cette thèse est d’examiner l’apport des symptômes d’ÉSPT-C retrouvés chez les mères et de leurs pratiques parentales (supervision et utilisation abusive de la punition) pour expliquer les symptômes d’ordre psychologique chez leurs enfants victimes d’agression sexuelle (AS).» (p. 2)

Questions/Hypothèses :
«Les hypothèses émises sont les suivantes: 1) l’ÉSPT-C des mères et leurs pratiques éducatives seront associés aux symptômes intériorisés et extériorisés retrouvés chez les enfants victimes d’AS. […] 2) la supervision maternelle et l’utilisation de la punition abusive agiront en tant que modérateur dans la relation entre les symptômes d’ÉSPT-C des mères et les symptômes psychologiques rapportés par les enfants ayant été victimes d’AS.» (p. 55)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’échantillon est formé de 96 dyades mère-enfant dont l’enfant, âgé entre 6 et 12 ans, a été victime d’une AS. L’âge moyen des mères est de 37.6 ans (ET = 6.0) et celui des enfants est de 9.7 ans (ET = 2.1). Une majorité des enfants rencontrés sont des filles (74.0%).» (p. 56) «Les participants ont été recrutés au Centre d’expertise Marie-Vincent (CEMV).» (p. 59)

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Les résultats démontrent que l’ÉSPT-C des mères est lié à l’anxiété généralisée, la dépression, l’opposition, le trouble des conduites et les symptômes de déficit attentionnel avec hyperactivité rapportés chez les enfants. La supervision s’est avérée agir à titre de variable modératrice dans la relation entre l’ÉSPT-C pour la dépression et l’opposition des enfants. La présente recherche démontre que les symptômes d’ÉSPT-C retrouvés chez les mères et l’insuffisance de la supervision sont des facteurs de risque liés à l’adaptation de l’enfant victime d’AS.» (p. 48) «De manière générale, l’ÉSPT-C des mères s’avère lié de façon modérée à une majorité de symptômes de l’enfant victime d’AS selon le point de vue de celui-ci. En ce qui a trait aux symptômes intériorisés, l’ÉSPT-C plus sévère est lié à plus d’anxiété généralisée et à plus de symptômes dépressifs chez l’enfant. L’ensemble des symptômes extériorisés est également positivement associé à l’ÉSPT-C des mères, soit l’opposition, le trouble des conduites et les symptômes de déficit attentionnel avec hyperactivité. Ces résultats démontrent l’importance des problèmes émotionnels de la mère pour expliquer les difficultés de l’enfant à la suite d’expériences traumatisantes.» (p. 63)