La sensibilité des mères présentant une déficience intellectuelle

La sensibilité des mères présentant une déficience intellectuelle

La sensibilité des mères présentant une déficience intellectuelle

La sensibilité des mères présentant une déficience intellectuelles

| Ajouter

Référence bibliographique [10602]

Desmet, Sylvie. 2012. «La sensibilité des mères présentant une déficience intellectuelle». Thèse de doctorat, Trois-Rivières (Québec), Université du Québec à Trois-Rivières, Département de psychologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Cette thèse par articles vise à mieux comprendre la sensibilité maternelle des mères présentant une déficience intellectuelle. «Le premier article présenté ici [est une recension d’écrit qui] vise à comprendre le phénomène de la parentalité chez les personnes présentant une déficience intellectuelle et à décrire quels sont, selon la théorie de l’attachement, les facteurs spécifiques qui influencent la sensibilité des mères présentant une déficience intellectuelle.» (p. 5) «Le second article présente une recherche exploratoire visant à mieux cerner le rôle joué par ces différents facteurs sur la sensibilité des mères présentant une déficience intellectuelle» (p. 6)

Questions/Hypothèses :
«Les hypothèses posées dans cette recherche sont les suivantes: 1) Il est attendu d’observer une relation positive entre le niveau de fonctionnement cognitif des mères et leur niveau de sensibilité à l’égard de leur enfant ainsi qu’avec la qualité des interactions qu’elles entretiennent avec leur enfant; 2) Il est attendu d’observer une relation négative entre le stress parental et la sensibilité maternelle; 3) Il est attendu d’observer une relation négative entre la quantité de soutien social reçue par les mères et leur niveau de stress.» (p. 14)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Quinze mères ayant au moins un enfant entre 0 et 6 ans à leur charge ont été recrutées par l’intermédiaire de leurs intervenants des Centres de Santé et de Services Sociaux ou des Centres de Réadaptation en Déficience Intellectuelle.» (p. 6)

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«À travers [la] recension, l’ensemble des facteurs qui pourraient influencer la sensibilité des mères présentant une déficience intellectuelle sont décrits: les limitations intellectuelles en elles-mêmes et le manque de scolarité qui y est associé; la présence de traumatismes subis durant l’enfance suite à de la violence ou de la négligence, des abus sexuels ou des situations de placements extra-familiaux; les facteurs de stress socio-économiques tels la pauvreté et l’isolement social; le stress parental éprouvé; l’intensité du soutien apporté à ces mères.» (p. vi) «Aucune des hypothèses avancées dans [l’étude empirique] n’a pu être validée mais les résultats confirment quand même que les mères étudiées ici présentent une très faible sensibilité à l’égard des besoins de leur enfant. Il apparaît également qu’elles éprouvent des difficultés dans les interactions avec celui-ci […] Ces mères font face pour la plupart à un stress parental élevé, malgré la présence de nombreuses personnes dans leur réseau de soutien. Les mères de notre échantillon ont aussi, pour plus de la moitié d’entre elles, été victimes d’abus, de négligence ou de violence physique, comme cela est souvent rapporté pour la population présentant une déficience intellectuelle (Mercier, 2005). Ces mères combinent donc une multitude de facteurs de risques qui peuvent nuire à leur sensibilité maternelle.» (p. vii-viii)