L’omniprésence de la figure maternelle : les positions de Mélanie Klein dans Des petits fruits rouges et de La déferlante d’Amsterdam de Yolande Villemaire

L’omniprésence de la figure maternelle : les positions de Mélanie Klein dans Des petits fruits rouges et de La déferlante d’Amsterdam de Yolande Villemaire

L’omniprésence de la figure maternelle : les positions de Mélanie Klein dans Des petits fruits rouges et de La déferlante d’Amsterdam de Yolande Villemaire

L’omniprésence de la figure maternelle : les positions de Mélanie Klein dans Des petits fruits rouges et de La déferlante d’Amsterdam de Yolande Villemaires

| Ajouter

Référence bibliographique [106]

Rouleau, Marie-Josée. 2011. «L’omniprésence de la figure maternelle : les positions de Mélanie Klein dans Des petits fruits rouges et de La déferlante d’Amsterdam de Yolande Villemaire». Mémoire de maîtrise, Chicoutimi (Québec), Université du Québec à Chicoutimi, Département d’études littéraires.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Au moyen d’une lecture psychanalytique, nous avons tenté de décortiquer deux œuvres romanesques afin de rendre compte de l’importance capitale de la première relation d’amour qui existe entre un sujet et la figure maternelle.» (p. i)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Ce mémoire portera sur deux romans tirés de l’univers textuel [de Yolande Villemaire], soit Des petits fruits rouges (2001) et La déferlante d’Amsterdam (2003).» (p. i)

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


La première relation d’amour «[…] est au cœur des préoccupations du présent travail de recherche: d’une part, elle est l’objet principal de la théorie kleinienne qui se structure sur deux concepts: la position paranoïde schizoïde et la position dépressive; d’autre part, cette relation primaire est un aspect important, voire fondamental dans les œuvres romanesques de l’auteure québécoise Yolande Villemaire, dont les personnages principaux tentent de se situer dans le monde. […] Les héroïnes [des deux ouvrages étudiés] témoignent d’une difficulté à avancer dans la vie et toutes deux ont des relations amoureuses difficiles. Au cours de ce travail, nous tenterons de montrer, à travers l’inertie des personnages et les difficultés relationnelles qui existent dans les romans, que la relation fusionnelle existant entre l’enfant et son premier objet d’amour est déterminante dans les romans du corpus que nous étudions. La position paranoïde schizoïde et la position dépressive seront les références théoriques les plus utilisées afin de montrer que les personnages de Villemaire sont projetés dans un univers de dépendance et de proximité avec la figure maternelle. À travers les personnages de Solange Therrien et de Miliana Tremblay, on retrouve des similitudes frappantes qui indiquent que la figure maternelle est trop prenante dans la vie de ces femmes devenues adultes, mais il y a aussi certaines différences d’un personnage à l’autre qui témoignent d’un avancement dans la dynamique des positions de Mélanie Klein.» (p. i)