Les facteurs provenant des milieux scolaire et familial pouvant amener les adolescents québécois à développer leur conscientisation environnementale

Les facteurs provenant des milieux scolaire et familial pouvant amener les adolescents québécois à développer leur conscientisation environnementale

Les facteurs provenant des milieux scolaire et familial pouvant amener les adolescents québécois à développer leur conscientisation environnementale

Les facteurs provenant des milieux scolaire et familial pouvant amener les adolescents québécois à développer leur conscientisation environnementales

| Ajouter

Référence bibliographique [10557]

Bernard, Marie-Pierre. 2012. «Les facteurs provenant des milieux scolaire et familial pouvant amener les adolescents québécois à développer leur conscientisation environnementale». Mémoire de maîtrise, Trois-Rivières (Québec), Université du Québec à Trois-Rivières, Département d’études en loisir, culture et tourisme.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’objectif principal de ce mémoire est [...] de connaître quelques-uns des facteurs provenant de ces deux milieux [scolaire et familial] qui pourraient avoir un impact direct sur l’éveil ou l’accroissement de la conscientisation environnementale d’un adolescent.» (p. 2)

Questions/Hypothèses :
«Ce mémoire veut donc répondre à la question générale suivante: Y aurait-il un ou des liens entre certains facteurs des milieux scolaire et familial et le développement de la conscientisation environnementale des jeunes québécois du primaire et du secondaire?» (p. 48)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Les résultats ont été obtenus à l’aide de l’analyse secondaire des données d’une première étude menée par la Fondation Monique-Fitz-Back en collaboration avec la Centrale des Syndicats du Québec (CSQ) en 2008 sur ’Les attitudes des jeunes à l’égard de l’environnement et de l’avenir’.» (p. 2) «L’échantillon […] est composé de 1 890 jeunes de la cinquième année du primaire à la cinquième année du secondaire où les filles représentent 53,1 % de l’échantillon contre 46,9 % pour les garçons.» (p. 122)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Les résultats qui s’ensuivent démontrent que l’éducation relative à l’environnement (ERE) transmise au moyen de mouvements environnementaux, tels que les EVB, sera bien sûr reconnue par les jeunes, mais ne semble avoir aucun lien sur l’accroissement de leur conscientisation environnementale. En revanche, des jeunes étant persuadés d’un engagement environnemental affirmé de la part de leurs parents et de leur école, accordant une grande importance à la parentalité et ayant des rapports positifs avec l’école, seront beaucoup plus nombreux à admettre l’accroissement de leur conscientisation environnementale.» (p. 3)