Données actuelles sur l’intervention auprès d’enfants présentant un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité

Données actuelles sur l’intervention auprès d’enfants présentant un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité

Données actuelles sur l’intervention auprès d’enfants présentant un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité

Données actuelles sur l’intervention auprès d’enfants présentant un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivités

| Ajouter

Référence bibliographique [10422]

Parent, Véronique et Guay, Marie-Claude. 2010. «Données actuelles sur l’intervention auprès d’enfants présentant un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité ». Revue Québécoise de Psychologie, vol. 31, no 1, p. 117-136.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’objectif du présent article est de présenter les types d’intervention les plus fréquemment utilisés dans le traitement des enfants souffrant d’un TDAH [trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité] en abordant leurs avantages ainsi que leurs limites.» (p. 118)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«[L]e TDAH constitue un trouble neurodéveloppemental complexe pour lequel différents types d’intervention peuvent être proposés. La pharmacothérapie constitue l’intervention de première ligne, pour laquelle l’efficacité est certes la mieux documentée. Le domaine des interventions psychosociales dans le traitement du TDAH a également fait l’objet d’un nombre important d’études scientifiques et, de façon générale, un consensus est établi à l’effet que les programmes visant plus spécifiquement le développement des habiletés parentales ou la gestion comportementale en classe mèneraient à des gains positifs. Ces interventions auraient toutefois une visée plus comportementale, basée sur des principes de conditionnement opérant, que de gestion de l’attention. Dans le domaine des interventions psychosociales, les interventions de nature plus cognitivo-comportementale, comprenant notamment le développement des habiletés sociales, seraient quant à elles moins efficaces dans le traitement du TDAH. Enfin, bien que les études reliées à leur efficacité soient moins nombreuses et moins concluantes, de nouvelles stratégies d’intervention s’arrimant à l’évolution de la conception du trouble, telle la remédiation cognitive, sont également en plein développement.» (p. 131) À noter que cet article aborde l’hésitation des parents à opter pour un traitement pharmaceutique. De plus, les auteures traitent du type d’intervention comportementale impliquant les parents, soit «[l]es programmes d’entraînement aux habiletés parentales […].» (p. 123)