Être parent d’un fils adulte détenu : conséquences et soutien social

Être parent d’un fils adulte détenu : conséquences et soutien social

Être parent d’un fils adulte détenu : conséquences et soutien social

Être parent d’un fils adulte détenu : conséquences et soutien socials

| Ajouter

Référence bibliographique [10352]

Magnan, Isabelle. 2011. «Être parent d’un fils adulte détenu : conséquences et soutien social». Mémoire de maîtrise, Chicoutimi (Québec), Université du Québec à Chicoutimi, Département de travail social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette recherche vise, plus spécifiquement, à observer comment l’incarcération d’un fils entraîne des changements dans la vie de ses parents et, le cas échéant, à décrire la nature des changements observés, tant positifs que négatifs. L’expérience de ces parents y est explorée en fonction des dimensions personnelle, conjugale, familiale et sociale. De plus, le soutien y est abordé sous deux angles différents: le soutien fourni au fils détenu par ses parents ainsi que le soutien que les parents reçoivent […].» (p. i)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Afin de répondre aux objectifs, des entrevues semi-dirigées ont été effectuées auprès de dix parents de détenu incarcéré depuis plus de deux mois. […] Le recrutement de ces participants s’est fait au moyen d’annonces dans les journaux ainsi que par des dépliants remis aux visiteurs des deux établissements de détention de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.» (p. ii)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Selon l’auteure,«[…] il a été observé que les parents vivent beaucoup de conséquences personnelles, conjugales, familiales et sociales, lorsque l’un de leurs enfants commet un délit et se retrouve en établissement de détention. La présente recherche a permis de constater que le nombre de fois où le fils s’est retrouvé devant la justice semble influencer les réactions et comportements de ses parents par rapport à la situation. Il a également été observé que les parents se sont fait un devoir de soutenir leur fils de toutes les manières qu’il leur a été possible de le faire, tant lors de l’arrestation que lors de la détention préventive et l’incarcération. Par ailleurs, ces parents ont également apprécié le soutien qu’ils ont reçu des membres de leur famille et de leurs amis tout au long de la prise en charge de leur fils par la justice. Toutefois, le nombre de délits commis antérieurement par le fils semble avoir une influence sur le besoin de soutien ressenti par les parents. Plus les parents ont vécu cette même situation par le passé, moins ils ressentent le besoin d’être soutenus par leurs proches. Sans prétendre à la généralisation, cette recherche explore un aspect encore méconnu de la vie familiale dans un contexte à risque.» (p. ii)