Pénurie de logements et hausse de loyers

Pénurie de logements et hausse de loyers

Pénurie de logements et hausse de loyers

Pénurie de logements et hausse de loyerss

| Ajouter

Référence bibliographique [10338]

Daoud, Marc et Hébert, Guillaume. 2009. Pénurie de logements et hausse de loyers. Coll. «Note socio-économique». Montréal: Institut de recherche et d’informations socio-économiques.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Les auteurs se penchent sur la situation de l’accès aux logements et aux loyers pour la province du Québec.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Les auteurs utilisent principalement une étude gouvernementale, soit le Rapport sur le marché locatif de l’année 2009.

Type de traitement des données :
Analyse statistique
Réflexion critique

3. Résumé


Selon les auteurs, «[l]oin de se résorber, la pénurie de logement et la crise d’abordabilité deviennent un état permanent du marché locatif québécois. Les loyers augmentent plus rapidement que l’inflation. Cette situation s’observe dans l’ensemble des centres urbains de la province, et elle perdure depuis maintenant dix ans. La construction accrue de condos et la faible construction d’immeubles locatifs participent à cette perpétuation de la crise. Les programmes de subvention aux locataires et d’accès à la propriété ne constituent pas de réelles solutions. L’argent dépensé par les pouvoirs publics aboutit simplement dans les poches des propriétaires et des promoteurs immobiliers. Construire des logements sociaux et doter la Régie du logement d’un véritable pouvoir coercitif permettraient de mieux maîtriser le marché.» (p. 5) Cette recherche aborde cette problématique en lien avec la précarité des familles, notamment celles monoparentales.