Des points de vue d’enseignants et de professionnels non enseignants sur les collaborations entre l’école, la famille et la communauté

Des points de vue d’enseignants et de professionnels non enseignants sur les collaborations entre l’école, la famille et la communauté

Des points de vue d’enseignants et de professionnels non enseignants sur les collaborations entre l’école, la famille et la communauté

Des points de vue d’enseignants et de professionnels non enseignants sur les collaborations entre l’école, la famille et la communautés

| Ajouter

Référence bibliographique [10328]

Harnois, Li. 2011. «Des points de vue d’enseignants et de professionnels non enseignants sur les collaborations entre l’école, la famille et la communauté ». Vie Pédagogique, no 157, p. 69-71.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Les membres du réseau s’intéressent, depuis longtemps, à la question de la mobilisation de leur équipe autour des collaborations entre l’école, la famille et la communauté. En 2009-2010, ils ont proposé de consulter des membres de leur équipe-école afin de mieux connaître leur vision à propos des collaborations entre l’école, la famille et la communauté et de recueillir, auprès d’eux, des pistes d’intervention ayant pour but d’intéresser et de mobiliser leur équipe autour de ces collaborations.» (p. 69)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Quatorze personnes (douze enseignants et deux professionnels non enseignants) mandatées par des directions d’école du réseau ont pris part à la collecte de données. Deux groupes de discussion (focus groups) […] ont été organisés le 20 janvier 2010.» (p. 69)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Selon l’auteure, «[à] partir des résultats qui se dégagent des focus groups, force est de constater que le développement et la mise en œuvre de collaborations entre l’école, la famille et la communauté reposent sur l’élaboration d’une vision partagée par l’ensemble de l’équipe-école, sur la connaissance du bien-fondé d’une telle démarche et sur la compréhension des réalités et des enjeux que vivent les enfants et leur famille. En cherchant l’adhésion et la pleine participation des partenaires (équipe-école, parents, communauté), la direction s’assure de la continuité de l’action. On ne parle plus de projets ponctuels, mais plutôt d’une stratégie d’ensemble pouvant aller jusqu’à s’inscrire au cœur du projet éducatif de l’école. Nous avons vu que ces collaborations entraînent certains changements de pratique pour le personnel enseignant en ce qui a trait à la communication avec les familles et les partenaires de la communauté, à la diffusion d’information, au développement de partenariat et, parfois même, à la pédagogie. Les participants nous ont dit à quel point il importe de se donner du temps pour établir et tisser ces partenariats, ainsi que pour réfléchir aux défis lancés et aux conditions à mettre en place pour intéresser et mobiliser l’équipe-école.» (p. 71)