Intervention pilote basée sur la régulation des émotions : Outil destiné aux aidantes d’un proche atteint de démence

Intervention pilote basée sur la régulation des émotions : Outil destiné aux aidantes d’un proche atteint de démence

Intervention pilote basée sur la régulation des émotions : Outil destiné aux aidantes d’un proche atteint de démence

Intervention pilote basée sur la régulation des émotions : Outil destiné aux aidantes d’un proche atteint de démences

| Ajouter

Référence bibliographique [10315]

Fortin, Marie-Ève. 2011. «Intervention pilote basée sur la régulation des émotions : Outil destiné aux aidantes d’un proche atteint de démence». Thèse de doctorat, Québec, Université Laval, École de psychologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Cette thèse par articles «[…] vise à évaluer l’efficacité d’une intervention offerte à des aidantes d’une personne atteinte de démence à l’aide d’un devis préexpérimental.» (p. i) Le premier article «[…] a pour objectif d’évaluer l’efficacité d’une intervention axée sur la régulation des émotions et destinée aux proches aidantes d’une personne atteinte de démence.» (p. 34) Le second article «[…] vise à évaluer les processus d’une intervention de groupe développée à l’intention des proches aidantes d’une personne atteinte de démence.» (p. 70)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Dans le premier article, l’échantillon comprend «[…] 32 aidantes [qui] ont débuté le programme d’intervention, mais 9 d’entre elles ont abandonné en cours de route […].» (p. 39) Dans le second article, «[d]es entretiens semi-dirigés ont eu lieu avant et après l’intervention avec 24 aidantes ayant assisté à un nombre significatif de rencontres.» (p. 70)

Instruments :
- Questionnaires (premier article)
- Guide d’entretien semi-directif (deuxième article)

Type de traitement des données :
Analyse statistique (premier article)
Analyse de contenu (deuxième article)

3. Résumé


Selon l’auteure, «[c]ette étude met en évidence les retombées potentielles d’une intervention axée sur la régulation des émotions. Elle ouvre également la voie vers la diversification des ressources d’aide en mettant à l’avant-plan les émotions comme levier d’intervention et en appuyant le groupe comme modalité d’intervention. Étant donné les limites méthodologiques soulevées, d’autres études devront être menées afin de confirmer les effets positifs constatés. Seule l’expérience clinique nous permettra progressivement de raffiner le contenu de l’intervention, son modèle conceptuel et de déterminer plus spécifiquement pour quel type d’aidant elle peut s’adresser.» (p. 123)
Note : Les proches aidants rencontrés dans le cadre de cette étude sont le plus souvent des membres de la famille de la personne dans le besoin.