La participation des femmes dans la résistance palestinienne entre la première et la seconde Intifada

La participation des femmes dans la résistance palestinienne entre la première et la seconde Intifada

La participation des femmes dans la résistance palestinienne entre la première et la seconde Intifada

La participation des femmes dans la résistance palestinienne entre la première et la seconde Intifadas

| Ajouter

Référence bibliographique [10314]

Arcache, Karine. 2010. «La participation des femmes dans la résistance palestinienne entre la première et la seconde Intifada». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département de science politique, relations internationales, coopérations et développement.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Ce mémoire s’intéresse aux rôles joués par les femmes palestiniennes au sein [du] conflit [israélo-palestinien]. Plus précisément, nous visons à analyser l’évolution de leur engagement entre la première et la seconde Intifada.» (p. 1-2)

Questions/Hypothèses :
«Dans quelle mesure la prise en compte des facteurs politico-militaires, économiques et socioculturels permet-elle d’expliquer le changement dans la participation des Palestiniennes au sein des Territoires Occupés entre la première et la seconde Intifada?» (p. 5)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’auteure utilise des données documentaires diverses.

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


Cette recherche «[…] illustre notre intérêt concernant le changement dans la participation des Palestiniennes entre les deux Intifadas -de 1987 à 2000. En empruntant la logique proposée par les féministes matérialistes/socialistes/marxistes, nous tentons de comprendre dans quelle mesure l’étude des facteurs socioculturels, économiques et politico-militaires permet d’expliquer ce changement. À travers les concepts de ‘genre’, de ‘reproduction sociale’ et de ’patriarcat’ nous avons montré que ces trois facteurs (1) sont intrinsèquement liés et (2) influencent considérablement la place qu’occupent les femmes dans la société et l’économie palestinienne ainsi qu’au sein du conflit Israélo-palestinien. Ce résultat confirme que la prise en compte des facteurs socioculturels, économiques et politico-militaires permet d’apporter une explication pertinente au changement dans l’engagement des Palestiniennes entre les deux Intifadas.» (p. x) Ce mémoire traite, entre autres, de violence domestique, de crimes d’honneur, et de la relation entre famille, religion et État. De plus, la question de la maternité est importante, puisque selon l’auteure, une des stratégies palestiniennes est de faire davantage d’enfants pour alimenter l’Intifada.