Étude exploratoire du soutien social dans le processus menant à l’hébergement des aînés en perte d’autonomie

Étude exploratoire du soutien social dans le processus menant à l’hébergement des aînés en perte d’autonomie

Étude exploratoire du soutien social dans le processus menant à l’hébergement des aînés en perte d’autonomie

Étude exploratoire du soutien social dans le processus menant à l’hébergement des aînés en perte d’autonomies

| Ajouter

Référence bibliographique [1031]

Truchon, Martin. 2009. «Étude exploratoire du soutien social dans le processus menant à l’hébergement des aînés en perte d’autonomie». Thèse de doctorat, Montréal, Université de Montréal, Département de service social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le but de cette étude consiste à mieux comprendre comment opèrent les différentes formes de soutien social auprès des personnes âgées durant les diverses étapes du processus de transition en milieu d’hébergement. Plus précisément, elle vise à mieux comprendre comment ces personnes perçoivent les différents types de soutien apporté par leur réseau de soutien durant la transition, la signification que prend pour elles l’aide reçue, les besoins auxquels répond le soutien reçu et pourquoi elles apprécient ou non le soutien reçu. » (p. iii)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« On a interviewé huit (8) résidents (6 femmes et 2 hommes) de 64 ans ou plus, vivant dans un milieu d’hébergement alternatif de type projet novateur : les Habitations de St-Christophe, une ressource alternative située dans la ville de Laval au Québec. » (p. iv)

Instruments:
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« L’analyse des perceptions des résidents interviewés du processus qui les a conduits aux Habitations St-Christophe a permis de mieux comprendre l’influence de leurs trajectoires résidentielles, les transitions ayant mené à leur hébergement, leurs perceptions du processus décisionnel et du rôle joué par des tiers dans les décisions prises, ainsi que les motifs de ces décisions, de même que le rôle joué par le soutien social durant la transition. Trois modèles de réseaux ont été identifiés, en tenant compte de la fréquence des contacts, de l’intensité des liens et de la disponibilité du soutien. Les formes les plus importantes de soutien reçu ont été identifiées à partir des perceptions des sujets de l’aide émotionnelle, instrumentale et cognitive fournie pendant la transition et de leur appréciation du soutien reçu. L’analyse a permis d’identifier deux modèles de transition (transition réfléchie, préparée et anticipée versus transition précipitée) et deux modèles de soutien (soutien valorisé versus soutien peu valorisé). » (p. iv) Les chercheurs intéressés à la famille trouveront dans cette thèse une section intitulée : « La vie familiale et relationnelle des aînés dépendants et fragiles » (p. 32-37).