Les différents visages de la phobie scolaire chez l’enfant

Les différents visages de la phobie scolaire chez l’enfant

Les différents visages de la phobie scolaire chez l’enfant

Les différents visages de la phobie scolaire chez l’enfants

| Ajouter

Référence bibliographique [10305]

Doucet, Ariane. 2011. «Les différents visages de la phobie scolaire chez l’enfant». Thèse de doctorat, Trois-Rivières (Québec), Université du Québec à Trois-Rivières, Département de psychologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le présent essai vise à enrichir la compréhension clinique de la phobie scolaire en illustrant la diversité des conflictualités recouvertes par ce syndrome.» (p. iii)

Questions/Hypothèses :
L’auteure pose hypothèse suivante: «Le symptôme de phobie scolaire ne correspond pas qu’à un seul type de dynamique psychique, que ce soit l’angoisse de séparation, caractéristique du niveau de fonctionnement anaclitique ou l’angoisse de castration, caractéristique d’un mode de fonctionnement œdipien. La phobie scolaire peut découler aussi bien de fixations à l’anaclitisme que d’une exacerbation du conflit œdipien.» (p. 24-25)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’auteure utilise trois cas d’observations cliniques: ceux de trois petites filles âgées entre six et sept ans.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Selon l’auteure, la compréhension de la phobie scolaire en Amérique du Nord, «[…] grandement influencée par la position de l’Association psychiatrique américaine (APA) (1994), à [tendance à] voir une équivalence entre ce syndrome et une banale anxiété de séparation. La revue de la documentation clinique sur le sujet de cette phobie démontre toutefois que plusieurs auteurs européens soutiennent l’hypothèse d’une diversité des conflictualités présentes derrière les symptômes de phobie scolaire. Cette revue permet de présenter les données établies à date pour ce syndrome, notamment les symptômes comportementaux, les âges où se manifeste habituellement le syndrome, certains traits de caractère typiques tant chez le père que chez la mère ainsi que les théories et explications du sens des symptômes proposés par les auteurs clés ayant travaillé sur le sujet. Une illustration de la diversité des niveaux de fonctionnement dynamique sous-jacents aux symptômes est proposée; elle fait appel à trois cas cliniques. La discussion fait ressortir les principaux liens entre les aspects théoriques soulevés dans le premier chapitre et l’analyse des cas présentés dans le deuxième. La prise en compte de ces liens dans le chapitre troisième permet de dégager une perspective prometteuse pour la réalisation d’études de plus grande ampleur sur le sujet de la phobie scolaire.» (p. iii)