Vivre avec un faible revenu dans Lanaudière : portrait des populations les plus vulnérables en 2006

Vivre avec un faible revenu dans Lanaudière : portrait des populations les plus vulnérables en 2006

Vivre avec un faible revenu dans Lanaudière : portrait des populations les plus vulnérables en 2006

Vivre avec un faible revenu dans Lanaudière : portrait des populations les plus vulnérables en 2006s

| Ajouter

Référence bibliographique [10230]

Lemire, Louise. 2011. Vivre avec un faible revenu dans Lanaudière : portrait des populations les plus vulnérables en 2006. Joliette (Québec): Gouvernement du Québec, Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Ce fascicule mettra en évidence les caractéristiques des populations les plus vulnérables de Lanaudière […].» (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Dans ce fascicule, la situation de faible revenu de la population lanaudoise sera mise en évidence et analysée à partir des seuils de faible revenu (SFR) avant et après impôt, de l’année 2006, de Statistique Canada.» (p. 1)

Type de traitement des données :
Analyse statistique
Réflexion critique

3. Résumé


Ce fascicule est divisé en quatre parties. La première fait état des façons d’évaluer les revenus et pose des définitions sur la précarité. La deuxième partie s’attarde à l’évolution de la situation du faible revenu depuis 2001. La troisième partie détaille les populations les plus vulnérables au faible revenu en 2006. L’auteure évalue les différences de revenus en fonction de l’âge, du sexe, des différentes régions de Lanaudière, du nombre de personnes dans les ménages, des familles monoparentales, etc. La dernière partie traite des effets des mesures gouvernementales sur les communautés. L’auteure conclut que «[…] les grandes politiques publiques de portée nationale demeurent essentielles pour réduire le taux de faible revenu parle les groupes les plus vulnérables dans Lanaudière comme ailleurs au Québec. Elles doivent être cependant complétées et accompagnées d’actions à visées régionale et locale tenant compte des particularités d’un territoire ou d’une région. Cette connaissance des populations plus vulnérables au faible revenu favorise le soutien des actions régionales et locales permettant de réduire les conséquences négatives sur l’état de santé de la population des inégalités socioéconomiques et des difficiles conditions de vie des populations les plus fragiles.» (p. 23) Ce document contient plusieurs statistiques sur la précarité des familles en fonction de leur composition.