Paroles d’acteurs : Garde des enfants, congés parentaux et services aux personnes : Alternatives ou complémentarité des mesures

Paroles d’acteurs : Garde des enfants, congés parentaux et services aux personnes : Alternatives ou complémentarité des mesures

Paroles d’acteurs : Garde des enfants, congés parentaux et services aux personnes : Alternatives ou complémentarité des mesures

Paroles d’acteurs : Garde des enfants, congés parentaux et services aux personnes : Alternatives ou complémentarité des mesuress

| Ajouter

Référence bibliographique [10146]

Roy, Marie. 2010. «Paroles d’acteurs : Garde des enfants, congés parentaux et services aux personnes : Alternatives ou complémentarité des mesures ». Revue interventions économiques / Papers in Political Economy, no 41, p. 1-10.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Dans cette présentation, je traiterai des services éducatifs en milieu scolaire.» (p. 2)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’auteure utilise des données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


Dans cet article, «[j]e souhaite mettre en lumière le rôle joué par la CSN dans le développement de ces services et le travail accompli avec nos membres, les partenaires et les différents acteurs de la société civile. Par la suite, j’exposerai diverses préoccupations portant sur leur développement et l’urgence d’accroître leur qualité. Je terminerai en rappelant brièvement l’importance de poursuivre le travail afin d’assurer la pérennité des diverses mesures de conciliation famille-travail.» (p. 2) L’auteure conclue que «[l]es services de garde en milieu scolaire doivent être soutenus afin de s’inscrire dans une démarche visant à en accroître la qualité. Ils doivent devenir un partenaire incontournable du projet éducatif et de la réussite éducative des élèves. […] Les transformations sociales et économiques nous obligent à faire le point sur les mesures mises en place depuis l’adoption de la politique familiale en 1997, et imposent que l’on poursuive la réflexion sur le rôle que doit jouer l’ensemble de la communauté à l’égard des enfants et des familles. Le gouvernement libéral a fragmenté la politique familiale pour ne plus la traiter dans une vision globale. Nous croyons qu’une nouvelle politique familiale doit être intégrée, cohérente et solidaire et innove en proposant de nouvelles mesures qui permettront de relever les défis de l’avenir en ce qui a trait à la conciliation famille-travail.» (p. 9-10)