(Re)construction identitaire lors des études universitaires. Le cas de jeunes originaires de régions majoritairement francophones du Nouveau-Brunswick lors d’une expérience de mobilité

(Re)construction identitaire lors des études universitaires. Le cas de jeunes originaires de régions majoritairement francophones du Nouveau-Brunswick lors d’une expérience de mobilité

(Re)construction identitaire lors des études universitaires. Le cas de jeunes originaires de régions majoritairement francophones du Nouveau-Brunswick lors d’une expérience de mobilité

(Re)construction identitaire lors des études universitaires. Le cas de jeunes originaires de régions majoritairement francophones du Nouveau-Brunswick lors d’une expérience de mobilités

| Ajouter

Référence bibliographique [10026]

Savoie, Caroline. 2011. «(Re)construction identitaire lors des études universitaires. Le cas de jeunes originaires de régions majoritairement francophones du Nouveau-Brunswick lors d’une expérience de mobilité». Mémoire de maîtrise, Québec, Université Laval, Département des fondements et pratiques en éducation.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«[C]e n’est pas tant l’identité collective de ces communautés [acadiennes du Nord du Nouveau-Brunswick] qui nous intéresse pour cette étude que la construction identitaire individuelle des jeunes originaires de ces dites communautés. [N]ous nous intéressons encore plus spécifiquement aux jeunes qui sont en situation de mobilité pour leurs études postsecondaires.» (p. 51)

Questions/Hypothèses :
«[L]eurs expériences migratoires motivées par les études postsecondaires ont-elles pour résultat de créer un moment de choix et un processus réflexif marquants qui engendreraient une étape identitaire importante dans leur vie? Comment s’organise, pour chacun, l’équilibre entre la construction d’une identité collective et individuelle? Étant originaires de régions où les francophones sont regroupés majoritairement, s’identifient-ils tous en tant que francophones émotionnellement engagés? De quelle façon se définissent-ils en rapport avec l’identité acadienne telle qu’ils se la représentent collectivement?» (p. 51)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Une recherche qualitative sous forme d’enquête par récits biographiques a permis d’analyser plus spécifiquement les parcours individuels et le rapport à l’identité acadienne de vingt-deux jeunes francophones originaires du nord du Nouveau-Brunswick lors d’une expérience de mobilité géographique dans la poursuite d’études universitaires.» (p. ii)

Instruments :
- Guide d’entretien semi-directif
- Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«S’inscrivant dans le domaine des sciences de l’orientation, ce mémoire contribue de façon originale au développement des connaissances sur la construction identitaire. Il s’intéresse au problème de développement et de vitalité des communautés francophones en situation minoritaire au Canada, et ses répercussions sur la construction identitaire des jeunes. […] Les résultats démontrent que les tensions existentielles sont toujours présentes, qu’elles varient d’une personne à l’autre et qu’elles sont plus marquantes lors des périodes critiques de la vie. La synergie des tensions crée une (re)construction identitaire perpétuelle qui diffère pour chaque individu selon sa représentation du milieu, son sentiment d’appartenance et son besoin d’autonomie.» (p. ii) À noter que ce mémoire aborde l’influence et le rôle de la famille dans la formation de l’identité.