Violence, marginalisation et communication dans les rapports entre jeunes et personnes âgées, à Québec

Violence, marginalisation et communication dans les rapports entre jeunes et personnes âgées, à Québec

Violence, marginalisation et communication dans les rapports entre jeunes et personnes âgées, à Québec

Violence, marginalisation et communication dans les rapports entre jeunes et personnes âgées, à Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [9901]

Violence, marginalisation et communication dans les rapports entre jeunes et personnes âgées, à Québec. Sainte-Foy, Québec: Association québécoise pour la défense des droits des retraités et pré-retraités, Section de Québec Basse-Ville.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- Recueillir des renseignements qui permettent de comprendre comment les personnes âgées vivent le phénomène de la violence.
- Permettre à des personnes âgées de délimiter elles-mêmes les contours de cette violence, son contenu et les explications qu’elles en donnent, et ce à partir de questions très larges.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon comprend deux groupes soit un groupe de jeunes et un groupe de personnes âgées :
Groupe de jeunes : 121 élèves, soit 51 filles et 70 garçons. Les élèves proviennent des niveau scolaire de secondaire 1 à 5. 26 d’entre eux ont entre 12 et 13 ans, 44 ont entre 14 et 15 ans, les autres (51) ont 16 et plus.
Groupe de personnes âgées : 33 personnes âgées, soit 15 femmes, 7 hommes et 11 personnes en couple

Instruments :
- Questionnaire;
- Entrevue libre avec les personnes âgées.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Cette recherche cherche à comprendre la manière dont les personnes âgées se situent par rapport au phénomène de la violence. À cet effet, deux types d’enquêtes ont été menés simultanément soit une enquête auprès de jeunes et une autre auprès de personnes âgées. De cette manière, les stéréotypes et les attitudes que chacun de ces groupes entretient par rapport à l’autre ont pu être dégagés. De même, en confrontant ces deux groupes il a été possible de mettre en évidence les problèmes de communication ou d’incompréhension qui semblent exister à ce niveau.