Quels sont les facteurs favorisant ou inhibant la réussite éducative des élèves autochtones?

Quels sont les facteurs favorisant ou inhibant la réussite éducative des élèves autochtones?

Quels sont les facteurs favorisant ou inhibant la réussite éducative des élèves autochtones?

Quels sont les facteurs favorisant ou inhibant la réussite éducative des élèves autochtones?s

| Ajouter

Référence bibliographique [988]

First Peoples Child & Family Review, vol. 5, no 2, p. 107-116.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Dans «[…] le cadre de cet article, nous présentons les différents facteurs qui ont une incidence sur le rendement scolaire des élèves des Premières nations du Québec.» (p. 107)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’auteure utilise des données documentaires diverses, plus particulièrement des rapports gouvernementaux.

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Dans une première partie de cet article, nous avons présenté les principaux facteurs susceptibles de favoriser le rendement et la persévérance scolaires des élèves autochtones. Les priorités gouvernementales, l’intervention précoce, la participation des parents et des aînés, la relation maître - élève, les stratégies pédagogiques et les établissements scolaires autochtones sont tous des facteurs associés de près à la réussite éducative des jeunes autochtones. Depuis plusieurs années, de nombreux chercheurs se sont intéressés à identifier les différents facteurs associés au parcours difficile des élèves autochtones. Dans la seconde partie de cet article, nous avons abordé les différents facteurs inhibant la réussite scolaire des élèves vivant en milieu autochtone. Un portrait statistique de l’évolution de la situation scolaire de la population autochtone du Québec est présenté dans un premier bloc. Ensuite, dans un second bloc, différents facteurs ont été identifiés, répartis dans trois grandes catégories (les facteurs individuels, les facteurs scolaires et les facteurs psychosociaux) puis expliqués.» (p. 114)