Reconstitution automatique des familles : le système SOREP

Reconstitution automatique des familles : le système SOREP

Reconstitution automatique des familles : le système SOREP

Reconstitution automatique des familles : le système SOREPs

| Ajouter

Référence bibliographique [9601]

Bouchard, Gérard, Roy, Raymond et Casgrain, Bernard. 1985. Reconstitution automatique des familles : le système SOREP. Chicoutimi, Québec: Centre Interuniversitaire de recherches sur les populations, Université du Québec à Chicoutimi, Université laval, Université McGill.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’ouvrage consiste en une présentation de l’état de la recherche dans le domaine du jumelage automatique des données : c’est une introduction au fichier de la population du Saguenay et un exposé méthodologique du procédé de reconstitution. » (résumé)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
660 000 actes de l’état civil saguenayen, relatif à la période de 1842-1971

Instruments :
Système de reconstitution automatique

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Cet ouvrage présente un nouveau système de reconstitution automatique des familles, élaboré au cours des dix dernières années par les chercheurs de SOREP (centre interuniversitaire de recherches sur les populations, rattaché à l’Université du Québec à Chicoutimi, à l’Université Laval et à l’Université McGill). Ce nouveau système de jumelage se caractérise notamment par : a) un effort d’automatisation maximale des opérations, b) un ensemble d’instruments destinés à détecter et à mesurer des formes et des degrés de similitudes entre noms et prénoms, c) une méthode de traitement des liens ambivalents, d) des instruments de mesure et d’évaluation critique des données et des jumelages, e) un souci de performance en termes à la fois d’efficacité et d’exactitude, de manière à pouvoir supporter un très large éventail d’utilisations, allant de l’histoire sociale à la génétique. »(résumé)