La trajectoire des services en protection de la jeunesse : Protéger sans juger

La trajectoire des services en protection de la jeunesse : Protéger sans juger

La trajectoire des services en protection de la jeunesse : Protéger sans juger

La trajectoire des services en protection de la jeunesse : Protéger sans jugers

| Ajouter

Référence bibliographique [904]

Le syndrome du bébé secoué (traumatisme crânien non accidentel) : Vers une convergence des interventions , sous la dir. de Annie Stipanicic, Nolin, Pierre et Fortin, Gilles, p. 55-69. Québec: Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le chapitre qui suit a pour but d’expliquer le processus légal et clinique à travers lequel le Directeur de la protection de la jeunesse (DPJ) est interpellé lorsque la sécurité ou le développement d’un enfant est compromis, notamment lorsqu’il est victime du syndrome du bébé secoué (SBS). » (p. 56)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« L’étude canadienne sur l’incidence des signalements de cas de violence et de négligence envers les enfants (Trocmé et al., 2005) indique que 3,8 % des enfants vivant au Canada font l’objet d’enquêtes pour maltraitance et que, parmi les cas corroborés, 28% le sont pour de la violence physique. De ce pourcentage, une minorité constitue des situations corroborées de SBS. » (p. 56) Dans ce texte, les auteures se penchent sur « […] le processus par lequel la DPJ reçoit un signalement, l’évalue et prend en charge ces situations. Ce chapitre couvrira également les responsabilités légales qui incombent au DPJ lorsqu’il est question de la protection d’un enfant ainsi que les diverses mesures dont il dispose pour assurer la protection et le développement de ce dernier. » (p. 56)