Problématique de la recherche sur les discours et les structures familiales

Problématique de la recherche sur les discours et les structures familiales

Problématique de la recherche sur les discours et les structures familiales

Problématique de la recherche sur les discours et les structures familialess

| Ajouter

Référence bibliographique [7440]

Apollon, Willy. 1997. «Problématique de la recherche sur les discours et les structures familiales ». Savoir, psychanalyse et analyse culturelle, vol. 3, no 1-2, p. 217-238.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Cet article reprend en profondeur la discussion de la problématique théorique qui soutient l’instrument de la recherche que l’auteur dirige sur les discours familiaux au Québec.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
500 répondants de toutes les régions du Québec

Instruments :
Questionnaire de 132 questions

Type de traitement des données :
Analyse

3. Résumé


Le discours sur la famille articule une réalité biologique, socio-économique et juridique ouverte sur l’avenir, à la structure de répétition d’enjeux traditionnels. Le texte analyse les quatre dimensions, le nom, la matrie, le contrat et l’alliance, qui déterminent les paramètres de cet instrument, un questionnaire de 132 questions sur les discours familiaux administré à cinq cents répondants de toutes les régions du Québec. Cette problématique repose sur l’approche psychanalytique où la production du sujet humain, en tant que sujet de la parole est au coeur des enjeux. L’espace familial dans la parenté est saisi de façon clinique, comme une structure qui se définit à partir de la logique de la répétition du retour d’une jouissance. Mais ce sont les dimensions théoriques de cette structure que ce texte analyse, plutôt que ses perspectives cliniques. Au long de ce texte, ces perspectives cliniques prennent leur sens dans l’analyse de l’articulation structurale et dynamique des dimensions du nom de la matrie, à travers le contrat qui soutient l’alliance dont dépend la filiation dans la culture québécoise. Cette problématique aboutit à un nouveau paradigme pour l’analyse des phénomènes familiaux. Ce paradigme se définit comme articulation du désir des sujets, des conditions du croyable dans l’espace familial et de l’éthique qui soutient les positions des acteurs sur la scène familiale.