Les interventions des parents en lecture et l’autonomie des lecteurs débutants

Les interventions des parents en lecture et l’autonomie des lecteurs débutants

Les interventions des parents en lecture et l’autonomie des lecteurs débutants

Les interventions des parents en lecture et l’autonomie des lecteurs débutantss

| Ajouter

Référence bibliographique [6874]

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« En s’appuyant sur un modèle socio-constructiviste, la présente étude tentera donc de découvrir les interventions naturelles et spontanées des parents lorsqu’ils écoutent lire leur enfant, particulièrement celles contribuant au développement de l’autonomie en lecture de l’enfant. Elle cherchera également à établir une comparaison entre les interventions utilisées par les parents d’enfants forts et celles de parents d’enfants faibles en lecture. » (pp. 17-18)

Questions/Hypothèses :
« Trois questions de recherche ont été formulées. La première question se formule ainsi : ’Face à une méprise, les parents d’enfants forts en lecture ont-ils plus tendance que les parents d’enfants faibles à attendre la fin d’une unité avant d’intervenir?’ , la deuxième question : ’Face à un blocage, les parents des lecteurs forts ont-ils plus tendance que les parents de lecteurs faibles à laisser du temps à l’enfant avant d’intervenir?’ enfin, la troisième question : ’Existe-t-il une relation entre le nombre d’auto-corrections et les interventions des parents susceptibles de faciliter l’auto-correction, c’est-à-dire ne pas intervenir ou retarder l’intervention devant une méprise ou un blocage?’ » (p. 2)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Quarante dyades parent-enfant (20 enfants forts en lecture et 20 enfants faibles) ont servi de sujets pour cette étude. Les sujets proviennent d’écoles de la région de Québec classées milieu moyen selon le Ministère de l’Éducation du Québec (MEQ, 1992). Les enfants étaient tous en première année et ont été classés forts ou faibles en lecture par leur enseignant(e) à partir du bulletin de la troisième étape. Les parents des cinq élèves les plus forts de chaque classe et ceux des cinq élèves les plus faibles ont reçu une lettre les invitant à se présenter à l’école pour une séance d’enregistrement de la lecture. Nos sujets ont été choisis au hasard parmi un total de 53 dyades. » (p. 26)

Instruments :
Grilles d’analyse de lecture

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« L’objectif de cette étude est d’analyser les interventions des parents lorsque ceux-ci écoutent lire leur enfant, plus précisément de comparer les interventions de parents dont les enfants réussissent en lecture avec celles de parents qui ont un enfant en difficulté. Les interventions ciblées, dans cette étude, sont celles qui favorisent l’auto-correction chez l’enfant. [...] Quarante dyades parent-enfant (20 enfants forts en lecture et 20 enfants faibles) ont servi de sujets. Chaque dyade a été enregistrée pendant une séance de lecture de 20 minutes. Les résultats montrent que lors d’une méprise les parents d’enfants forts en lecture, comparativement aux parents d’enfants faibles, attendent plus souvent la fin d’une unité avant d’intervenir. Cependant, en ce qui a trait aux blocages, les interventions des parents des deux groupes ne sont pas significativement différentes. L’analyse révèle enfin qu’il existe une relation significative entre le nombre d’auto-corrections fait par l’enfant et les interventions des parents. » (p. 2)