Praticiennes et patientes. Les femmes et la santé dans l’historiographie québécoise

Praticiennes et patientes. Les femmes et la santé dans l’historiographie québécoise

Praticiennes et patientes. Les femmes et la santé dans l’historiographie québécoise

Praticiennes et patientes. Les femmes et la santé dans l’historiographie québécoises

| Ajouter

Référence bibliographique [6870]

Revue d’Histoire de l’Amérique Française, vol. 53, no 1, p. 47-59.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Sans prétendre épuiser le sujet, cet article se propose de tracer un bilan des recherches historiques qui se sont intéressées au groupe numériquement le plus important de praticiennes de la santé, à savoir les infirmières, et au processus de médicalisation de la maternité tout au long du XXe siècle. Essentiellement, il s’agira de retracer les interrogations qui ont guidé les historiennes du Québec, tout en tenant compte de ce qui s’est écrit ailleurs au Canada; de faire état des débats les plus importants que ces travaux ont suscités; et, enfin, de proposer quelques pistes de recherches. La question de l’autonomie des femmes vis-à-vis des médecins, qu’elles soient praticiennes ou patientes, constituera l’un des fils conducteurs de ce bilan, car elle a été au centre d’un grand nombre des études recensées; la dimension « genrée » des activités soignantes, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de la famille, représentera l’autre thème unificateur. Ce faisant, ce bilan espère faire ressortir l’importance de prendre les femmes en compte dans toute étude portant sur l’univers de la santé, car elles ont certainement été les plus nombreuses à dispenser des soins et à les recevoir, tout comme elles se sont le plus souvent retrouvées au centre des campagnes de santé publique et ont grandement participé à la diffusion du message hygiéniste, un des phénomènes les plus marquants de l’histoire de la médecine au XXe siècle. » (p. 48)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Afin de procéder à ce bilan de l’historiographie québécoise sur le sujet des femmes et de la santé, l’auteure a utilisé comme matériau ses propres recherches et celles des historiennes s’étant penchées sur plusieurs questions qui en découlent.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Cet article vise à tracer un bilan des recherches historiques québécoises, mais aussi canadiennes-anglaises, qui se sont intéressées au thème des femmes et de la santé. Deux perspectives y sont explorées : celle des praticiennes, essentiellement les infirmières, et celle des patientes, en particulier les mères. Centré autour de la question de l’autonomie des femmes vis-à-vis des médecins et de la dimension « genrée » des activités soignantes, ce bilan veut faire ressortir l’importance de prendre les femmes en compte dans toute étude portant sur l’univers de la santé, car elles ont certainement été les plus nombreuses à dispenser des soins et à les recevoir. » (p. 47)