Quand les enfants vivent à la maison- à demeure : même les enfants mariés, avec enfant, aiment bien habiter avec leurs parents

Quand les enfants vivent à la maison- à demeure : même les enfants mariés, avec enfant, aiment bien habiter avec leurs parents

Quand les enfants vivent à la maison- à demeure : même les enfants mariés, avec enfant, aiment bien habiter avec leurs parents

Quand les enfants vivent à la maison- à demeure : même les enfants mariés, avec enfant, aiment bien habiter avec leurs parents s

| Ajouter

Référence bibliographique [6231]

Hamel, Jacques. 2000. «Quand les enfants vivent à la maison- à demeure : même les enfants mariés, avec enfant, aiment bien habiter avec leurs parents ». Dans Être jeune en l’an 2000 , sous la dir. de Madeleine Gauthier, Duval, Luce, Hamel, Jacques et Ellefsen, Bjenk, p. 7-10. Sainte-Foy, Québec: Les Presses de l’Université Laval, Les Éditions de l’IQRC en collaboration avec Le Devoir.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
L’auteur aborde le phénomène des jeunes dans la vingtaine qui demeurent toujours chez leurs parents ou qui retournent y vivre après une absence plus ou moins longue.

2. Méthode


Type de traitement des données :
Essai

3. Résumé


Le nombre de jeunes dans la vingtaine et la trentaine qui habitent toujours chez leurs parents n’a jamais été aussi élevé. Leur profil est varié : certains sont célibataires, d’autres forment un couple, parfois avec leur progéniture. Le choix de prolonger le séjour au nid familial peut s’expliquer par la difficulté de s’insérer dans le marché du travail. Dépendant de leurs parents sur certains points, ils n’en éprouvent pas moins un sentiment d’indépendance en occupant des espaces différents dans la maison. Les parents, quant à eux, s’accommodent bien de la situation. Les sociologues sont perplexes face à ce phénomène, qui ne respecte pas les étapes traditionnelles de l’entrée de la vie adulte.