Le développement des enfants de mères adolescentes

Le développement des enfants de mères adolescentes

Le développement des enfants de mères adolescentes

Le développement des enfants de mères adolescentess

| Ajouter

Référence bibliographique [5997]

Recherches sur la famille : bulletin de liaison du Conseil de développement de la recherche sur la famille du Québec, vol. 1, no 4, p. 1-3.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le but de cet article est de présenter la problématique des mères adolescentes et de leur enfant selon l’approche de la psychopathologie du développement. Dans un premier temps, nous présentons certaines informations concernant les jeunes mères et leurs enfants. Deuxièmement, nous présentons le programme de recherche ’ÊTRE PARENT’, portant sur les processus développementaux à l’oeuvre à l’intérieur des dyades enfant-mère adolescente. » (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« 100 dyades enfant-mère adolescentes lorsque les enfants sont âgés de 6 à 36 mois [...] nous suivons également un groupe de 50 dyades enfant-mère adulte. » (p. 2)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Ces résultats préliminaires tendent à confirmer trois points majeurs concernant le développement des enfants des mères adolescentes: Premièrement, il est possible dès l’âge de 6 mois d’identifier des modèles relationnels problématiques chez ces enfants, se caractérisant par des interactions mère-enfant problématiques, des expressions affectives peu cohérentes ainsi que le développement d’une insécurité marquée au niveau de la relation parent-enfant. Deuxièmement, nous pouvons identifier certains aspects centraux de ce développement par le biais de visites à domicile par un personnel ayant reçu une formation. Ce deuxième résultat est important dans la mesure ou [sic] des éléments de nos stratégies de visite à domicile, peuvent être transférés aux professionnels oeuvrant dans les milieux d’intervention. Enfin, ces résultats indiquent que des aspects contextuels viennent nuancer le statut de ’risque’ attribué au [sic] familles des jeunes mères et que ces aspects ont une pertinence pour la qualité des comportements maternels. Dans l’ensemble, ces résultats montrent l’importance d’agir tôt, d’une manière ciblée, en fonction d’information provenant de l’enfant, de ses parents et de son contexte de vie. » (p. 3)