Détresse de l’aidant naturel assurant le maintien à domicile d’un proche atteint d’un cancer : relation avec la douleur perçue, les croyances et la perception d’efficacité personnelle

Détresse de l’aidant naturel assurant le maintien à domicile d’un proche atteint d’un cancer : relation avec la douleur perçue, les croyances et la perception d’efficacité personnelle

Détresse de l’aidant naturel assurant le maintien à domicile d’un proche atteint d’un cancer : relation avec la douleur perçue, les croyances et la perception d’efficacité personnelle

Détresse de l’aidant naturel assurant le maintien à domicile d’un proche atteint d’un cancer : relation avec la douleur perçue, les croyances et la perception d’efficacité personnelles

| Ajouter

Référence bibliographique [5532]

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Décrire les relations ainsi que la force des liens entre les concepts croyances à l’égard de la douleur, perception d’efficacité personnelle face au soulagement de la douleur, douleur perçue et détresse psychologique vécue par l’aidant naturel assurant le maintien à domicile d’une personne atteinte d’un cancer présentant de la douleur. » (p. 31)

Questions/Hypothèses :
« Quelles sont les relations (direction et intensité) entre la détresse psychologique, la douleur perçue et les croyances face au soulagement de la douleur?
Existe-t-il un lien entre la perception d’efficacité personnelle et les autres facteurs associés au maintien à domicile décrits à la question précédente? » (p. 31)

2. Méthode



Échantillon/Matériau :
50 aidants naturels

Instruments :
- Family Pain Questionnaire (Ferrell et al., 1993)
- Indice de Détresse Psychologique de l’enquête Santé Québec (IDPESQ, 1987)
- Échelle de la perception d’efficacité personnelle (Arguin et Fillion, 2000)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Dans le domaine des soins palliatifs à domicile, une attention doit être portée à l’aidant naturel afin de favoriser le maintien de la personne malade dans son milieu de vie. La détresse psychologique vécue par l’aidant naturel ainsi que le non-soulagement de la douleur du proche peuvent conduire à l’abandon du maintien à domicile. L’étude de cette problématique a pour objet de préciser les relations entre les croyances à l’égard de la douleur, la perception d’efficacité personnelle (PEP) face au soulagement de la douleur, la douleur perçue ainsi que la détresse vécue par l’aidant naturel prenant soin d’une personne atteinte d’un cancer comportant de la douleur. Les résultats montrent certaines relations d’intensité faible à modéré entre ces variables. Une analyse visant à vérifier la capacité prédictive des croyances, de la PEP et de la douleur perçue, sur la détresse suggère que 14% de variance est expliquée. L’implication de ces résultats sur la pratique infirmière est discutée. » (p. i)