Les représentations sociales masculines et la violence conjugale : analyse exploratoire de discours

Les représentations sociales masculines et la violence conjugale : analyse exploratoire de discours

Les représentations sociales masculines et la violence conjugale : analyse exploratoire de discours

Les représentations sociales masculines et la violence conjugale : analyse exploratoire de discourss

| Ajouter

Référence bibliographique [5528]

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Dans le cadre de cette recherche, nous nous proposons de montrer les représentations sociales masculines et les interactions de couple en tant qu’elles sont décrites dans des histoires de vie de conjoints violents. » (p. 48)

« 1. Quelles sont les représentations sociales partagées par les conjoints violents dans leurs discours?
2. Quelle est la socialisation des conjoints violents telle que décrite dans les entrevues?
3. Quelles sont les manifestations violentes masculines déclarées par les hommes et les femmes dans nos entrevues?
4. Quels sont les liens entre l’enfance des conjoints violents, les représentations sociales et la violence?
5. Quelles sont les représentations de la sexualité et ses manifestations chez les conjoints violents? » (p. 49)

2. Méthode



Échantillon/Matériau :
Les témoignages de sept hommes et cinq femmes

Instruments :
« L’instrument de cueillette des données a été l’entrevue en profondeur d’une durée de quatre heures environ. » (p. 52)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Le présent travail se veut une étude exploratoire sur les représentations et les significations sociales partagées par des hommes qui sont reconnus comme conjoints violents. Tout au long de cette démarche, nous cherchons à mieux comprendre, à travers la narration d’histoire de vie, la formation et la teneur des représentations et des signifcations sociales masculines ainsi que leurs liens avec les interactions violentes de l’homme dans son couple. L’étude, menée à partir d’une approche interactioniste et d’une théorie sur les idéologies, souligne toute l’importance des représentations sociales dans l’ajustement de l’individu à la réalité. Pour réaliser cette étude, nous avons privilégié une approche qualitative. Nous avons recueilli les témoignages de sept hommes qui ont accepté de participer à notre recherche. Nous avons aussi interrogé cinq femmes qui ne sont pas leurs conjointes mais qui ont vécu des formes de violence conjugale et qui ont consenti à nous raconter leur histoire. Ces entrevues féminines ont corroboré les discours masculins et nous ont permis de construire une ’monstration’ plus complète des représentations sociales masculines et des manifestations de la violence. Ce travail exploratoire a confirmé l’interaction des idéologies avec la dynamique émotionnelle et le passé de l’individu violent : en bref, les représentations et les significations sociales sexistes seraient surinvesties et rigidifiées par des blessures narcissiques individuelles. Des recherches ultérieures pourraient permettre de comprendre davantage la nature et le rôle du champ représentionel dans le fonctionnement d’un homme violent, prisonnier de son passé. » (résumé)