Services en périnatalité pour les jeunes femmes enceintes au CLSC Basse-Ville-Limoilou-Vanier. Évaluation du programme ''Jeunes parents''

Services en périnatalité pour les jeunes femmes enceintes au CLSC Basse-Ville-Limoilou-Vanier. Évaluation du programme ''Jeunes parents''

Services en périnatalité pour les jeunes femmes enceintes au CLSC Basse-Ville-Limoilou-Vanier. Évaluation du programme ''Jeunes parents''

Services en périnatalité pour les jeunes femmes enceintes au CLSC Basse-Ville-Limoilou-Vanier. Évaluation du programme ''Jeunes parents''s

| Ajouter

Référence bibliographique [5215]

Services en périnatalité pour les jeunes femmes enceintes au CLSC Basse-Ville-Limoilou-Vanier. Évaluation du programme ''Jeunes parents''. Beauport (Québec): Direction de la santé publique de Québec, Régie régionale de la santé et des services sociaux de Québec.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le présent rapport traite du premier volet. Il se veut donc une description de la clientèle adolescente enceinte rejointe en période prénatale par le CLSC Basse-Ville-Limoilou-Vanier et il présente les services qu’elles ont reçus. » (p. 7)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
47 jeunes femmes âgées de moins de 20 ans.

Instruments :
Questionnaire
Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« [...] [L]a grossesse à l’adolescence, et plus précisément la poursuite de la grossesse à cette période de la vie, demeure un défi permanent pour les intervenantes du CLSC Basse-Ville-Limoilou-Vanier. Soucieuses de la qualité de leur travail, celles-ci se sont permis d’évaluer leur intervention. Face aux résultats de cette évaluation, elles sont maintenant appelées à revoir les objectifs du programme, à questionner les moyens utilisés pour les atteindre et à saisir les opportunités offertes pour les actualiser. Dans le cadre du PSJP, qui est en implantation de façon pilote dans le territoire du CLSC Basse-Ville-Limoilou-Vanier, on prévoit intensifier l’offre actuelle de services auprès des jeunes femmes enceintes et améliorer l’accessibilité, la continuité et la coordination à cette clientèle (19). L’occasion est ainsi fournie, par l’arrivée de ressources supplémentaires, de rejoindre les jeunes femmes enceintes le plus précocement possible dans leur grossesse et de leur offrir, ainsi qu’à leurs conjoints, le support et le suivi intensif suffisants afin qu’elles et ils demeurent en bonne santé physique et mentale, qu’elles et ils développent leurs habiletés parentales, qu’elles accouchent de bébés en santé et que leurs enfants se développent de façon harmonieuse. Cet ajout de ressources devrait permettre de développer de nouvelles approches de recrutement et de suivi plus près des milieux de vie des jeunes. Compte tenu de la vaste et solide expérience de ces intervenantes, une telle réorientation est prometteuse et a le potentiel d’améliorer l’état de santé des jeunes femmes enceintes et de leur jeune famille. » (pp. 13-14)