Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2010-2015

Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2010-2015

Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2010-2015

Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2010-2015s

| Ajouter

Référence bibliographique [503]

Québec. Ministère de la Famille et des Aînés. 2010. Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2010-2015. Québec: Gouvernement du Québec, Ministère de la Famille et des Aînés.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Ce plan d’action reflète la préoccupation du gouvernement en ce qui a trait au vieillissement de la population et aux enjeux qu’il suscite.» (p. 9) «Les actions de ce plan s’adressent en premier lieu aux personnes aînées, aux familles,
aux proches aidants, aux experts, aux gestionnaires, au personnel du réseau de la santé et des services sociaux, aux intervenants des réseaux communautaire et d’économie sociale, à l’appareil judiciaire, mais aussi au public en général. La maltraitance faite aux personnes aînées est un problème social, chacun est donc convié à agir.» (p. 9)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Analyse statistique
Réflexion critique

3. Résumé


«Afin de [...] définir [ce plan d’action], une compréhension de la maltraitance faite aux aînés a tout d’abord été établie et des mesures concrètes ont été élaborées. Pour ce faire, treize ministères et organismes ainsi que plusieurs experts ont été mis à contribution. Le plan d’action se divise en deux parties : la première fait état de la maltraitance envers les personnes aînées et la seconde rassemble les actions que le gouvernement entend prendre afin de contribuer à la contrer. Il ressort d’entrée de jeu que la maltraitance faite aux personnes aînées est peu connue ou reconnue, qu’elle prend diverses formes et touche plusieurs types de personnes. Plusieurs actions visent déjà à la prévenir, à la dépister et à intervenir. Il apparaît toutefois nécessaire de renforcer la cohérence des actions et la concertation entre les partenaires concernés.» (p. 9) Le rôle que jouent la famille ou le conjoint dans la maltraitance est abordé dans ce plan d’action. De même, les actions proposées par le Ministère les impliquent directement pour la contrer.