Les pratiques d’empowerment en première ligne : compréhension et évaluation de l’efficacité des interventions infirmières et psychosociales conduites auprès des parents. Rapport de recherche

Les pratiques d’empowerment en première ligne : compréhension et évaluation de l’efficacité des interventions infirmières et psychosociales conduites auprès des parents. Rapport de recherche

Les pratiques d’empowerment en première ligne : compréhension et évaluation de l’efficacité des interventions infirmières et psychosociales conduites auprès des parents. Rapport de recherche

Les pratiques d’empowerment en première ligne : compréhension et évaluation de l’efficacité des interventions infirmières et psychosociales conduites auprès des parents. Rapport de recherches

| Ajouter

Référence bibliographique [4541]

Les pratiques d’empowerment en première ligne : compréhension et évaluation de l’efficacité des interventions infirmières et psychosociales conduites auprès des parents. Rapport de recherche. 2e éd. Sherbrooke: CLSC de Sherbrooke, Centre d’innovation, de recherche et d’enseignement.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Elle [la présente étude] a pour but d’évaluer l’efficacité des pratiques visant l’empowerment chez des parents de jeunes enfants qui ont été suivis, entre autres, pour des difficultés en lien avec leur rôle parental. [...] Nous visions à :
- Décrire et comprendre les modes d’actualisation de l’empowerment dans les pratiques infirmières et psychosociales de première ligne auprès de parents de jeunes enfants (habilitation);
- décrire le processus d’empowerment tel que vécu par les parents (appropriation);
- examiner le lien entre les stratégies utilisées pour favoriser l’habilitation et la démarche d’appropriation vécue par les parents;
- identifier certains éléments contextuels qui favorisent la mise en œuvre des processus d’habilitation et d’appropriation. » (p. 25)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
- 14 intervenantes ou intervenants de première ligne du secteur enfance-famille du CLSC de Sherbrooke et du Carrefour de la santé et des services sociaux du Val Saint-François et le Centre de santé Memphrémagog
- 28 parents suivis par ces intervenants et intervenantes

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif et questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Les interventions utilisées dans une perspective d’habilitation reposent d’une part sur les principes favorisant l’établissement et l’entretien d’une relation thérapeutique (Trivette et al., 1996) et, d’autre part, sur l’importance de tenir davantage compte des forces que des déficits des parents (Gibson, 1993). Cela implique que les intervenantes et les intervenants du domaine de la santé et des services sociaux considèrent que les individus qui consultent, contribuent aussi à la solution de leurs problèmes vers un mieux-être et, selon ce principe, l’intervention d’habilitation leur donne accès au développement des pratiques d’autosoin (Ausloos, 1995). L’intervenante ou l’intervenant pose des gestes susceptibles de promouvoir une relation partenariale avec l’individu ou la famille. Toutefois, nous savons peu de choses sur l’actualisation des pratiques dites d’habilitation dans le cadre de l’intervention infirmière ou psychosociale. [...] Cette recherche porte sur les pratiques d’intervention des infirmières visant l’empowerment des parents de jeunes enfants ayant des difficultés avec leur rôle parental. Nous avons examiné des stratégies utilisées par ces ressources professionnelles pour favoriser l’habilitation, lesquelles sont : 1) contribution au lien thérapeutique; 2) prise en compte du point de vue et des forces du parent; 3) encouragement et soutien à la prise de décision; 4) élargissement des possibilités et 5) facilitation des apprentissages. Ces dimensions se manifestent par une vingtaine de pratiques d’habilitation différentes. L’appropriation s’observe à travers huit indices : 1) réflexion et prise de conscience de ses forces, de ses besoins; 2) développement de l’estime de soi; 3) diminution des sentiments désagréables, tels que l’anxiété et la tristesse; 4) prises de décisions éclairées; 5) apprentissage d’habiletés parentales; 6) passage à l’action; 7) développement de relations avec le réseau et 8) amélioration des conditions de vie. Trois études de cas montrent que certains facteurs jouent un rôle sur les processus d’habilitation et d’appropriation. Une longue expérience auprès des familles, le soutien constant de son équipe de travail ainsi qu’une perception positive des forces du parent supportent une approche d’habilitation. Le suivi prolongé caractérisé par l’importance accordée aux forces du parent et au développement des habiletés interactionnelles et sociales supporte le processus d’appropriation chez les parents. » (p. 3)