Du mariage à l’union libre, des enfants illégitimes aux naissances hors-mariage : Au Québec, plus qu’un changement de vocabulaire!

Du mariage à l’union libre, des enfants illégitimes aux naissances hors-mariage : Au Québec, plus qu’un changement de vocabulaire!

Du mariage à l’union libre, des enfants illégitimes aux naissances hors-mariage : Au Québec, plus qu’un changement de vocabulaire!

Du mariage à l’union libre, des enfants illégitimes aux naissances hors-mariage : Au Québec, plus qu’un changement de vocabulaire!s

| Ajouter

Référence bibliographique [4181]

Des curés aux entrepreneurs : La Vendée au XXe siècle , p. 523-547

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« La présente étude propose d’observer comment et pourquoi le peuple québécois est passé d’un régime de très forte fécondité à un régime de fécondité qui n’assure plus le remplacement des générations. Elle présente aussi les différentes conséquences de cette transition pour l’avenir. » (p. 523)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Les auteurs citent les résultats de nombreuses études ayant trait à la transition démographique au Québec.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Le Québec a souvent été cité comme ayant eu la plus forte fécondité observée : c’était sous le régime français. Pour le XXe siècle, la tendance à la baisse de la dimension des familles va dans le sens de la modernité. Cependant, le baby-boom y a été beaucoup plus important que partout ailleurs dans le monde occidental, et le baby-bust qui l’a suivi très draconien, ce qui a amené le Québec à des records mondiaux de basse fécondité dans les années 80. Étant donné les déterminants de cette basse fécondité, rien ne laisse entrevoir une remontée quelconque au cours des prochaines années. » (p. 523)
« Le sujet sera abordé de manière à diviser l’ensemble du processus en quatre grandes périodes historiques : la période couvrant les régimes coloniaux français et anglais (jusqu’en 1850); celle de la transition démographique (1850-1950); celle qui est plus contemporaine (1950-2000); ainsi qu’une dernière période qu’est l’avenir. » (p. 524)