Transformations de la famille et nouveaux usages sociaux de l’adoption

Transformations de la famille et nouveaux usages sociaux de l’adoption

Transformations de la famille et nouveaux usages sociaux de l’adoption

Transformations de la famille et nouveaux usages sociaux de l’adoptions

| Ajouter

Référence bibliographique [4115]

Ouellette, Françoise-Romaine. 2004. «Transformations de la famille et nouveaux usages sociaux de l’adoption». Dans Actes du 3ième Congrès international sur l’enfant, Montréal, Québec, Canada, 21-22-23 mai 1997 : nouvelles techniques de procréation - adoption , sous la dir. de Dominic A. D’Abate et Rowe, William S., p. 141-146. Montréal: Theo Done.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
L’auteure se propose de présenter et d’analyser l’évolution des pratiques d’adoption depuis les années soixantes au Québec

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


L’auteure propose une discussion des pratiques d’adoption au Québec, en montrant de quelle manière celles-ci ont évolué depuis les années soixante : « À partir de l’exemple québécois, je vais discuter ici de pratiques actuelles d’adoption qui mettent bien en évidence comment s’est récemment transformée cette institution. Je parlerai de l’adoption de l’enfant d’un conjoint (y compris d’un conjoint de même sexe), de l’adoption tardive d’enfants ayant été retirés de leur milieu familial et de l’adoption internationale. J’insisterai sur le fait qu’au Québec, comme dans la majorité des autres pays occidentaux, ces formes d’adoption se réalisent dans un cadre légal bien particulier, celui de l’adoption plénière, laquelle implique une rupture complète et définitive de la filiation d’origine de l’enfant. » (p. 142) L’auteure montrera qu’en définitive, malgré les transformations des pratiques de l’adoption, l’adoption d’aujourd’hui reproduit « [...] le refus traditionnel d’une double affiliation. » (p. 146)