Les sévices sexuels passés peuvent-ils influencer une grossesse?

Les sévices sexuels passés peuvent-ils influencer une grossesse?

Les sévices sexuels passés peuvent-ils influencer une grossesse?

Les sévices sexuels passés peuvent-ils influencer une grossesse?s

| Ajouter

Référence bibliographique [3840]

Cracower, Jill. 2005. «Les sévices sexuels passés peuvent-ils influencer une grossesse? ». Le Médecin du Québec, vol. 40, no 7, p. 49-56.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Bien que la littérature portant sur les sévices sexuels pendant la grossesse soit peu abondante, nous tenterons dans cet article de faire la lumière sur les complications obstétricales liées aux sévices sexuels, sur le dépistage de tels sévices et sur les interventions indiquées lorsqu’une femme en a été victime. » (p. 49)

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« Bien que les sévices sexuels demeurent un sujet tabou, leur prévalence est en fait plus élevée qu’on ne le pense. Le taux de prévalence exact est difficile à évaluer, mais le taux de violence conjugale (qui inclut la violence physique, sexuelle et psychologique) varie quant à lui de 0,9 % à 20,1 %. Il est aussi important de noter que 10 % des femmes victimes de violence conjugale ont eu des relations sexuelles sous la contrainte. » (p. 49)
Cet article porte sur les complications vécues lors d’une grossesse ou d’un accouchement pour les femmes ayant été victimes de sévices sexuels dans le passé. De plus, il aborde le dépistage de ces problèmes et suggère des outils pour en favoriser le dépistage.