La prostitution des jeunes filles mineures à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso

La prostitution des jeunes filles mineures à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso

La prostitution des jeunes filles mineures à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso

La prostitution des jeunes filles mineures à Bobo-Dioulasso au Burkina Fasos

| Ajouter

Référence bibliographique [383]

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Il s’agira de décrire, du point de vue des jeunes filles concernées, le contexte de développement de leur situation de prostitution afin de proposer des alternatives de réduction du phénomène.» (p. 13)

Questions/Hypothèses :
«Notre question de recherche est formulée comme suit : ’Quels sont les facteurs de risque et les facteurs de protection chez les jeunes filles d’âge mineur aux prises avec la prostitution à Bobo-Dioulasso?’» (p. 13)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«[…] 15 jeunes filles [en situation de prostitution] de 14 à 18 ans et 10 informateurs clés ont été interviewés.» (p. i)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«L’application de la théorisation ancrée comme méthode d’analyse des données a permis de mettre à jour des facteurs de risques récurrents et divergents ainsi que l’émergence de deux concepts clés à savoir les jeunes filles désabusées et les jeunes filles téméraires. Le constat est que certaines jeunes filles ont développé des facteurs de résilience qui leur ont permis d’affronter leurs vécus traumatisants. Les principaux facteurs de risque qui ont exposé ces jeunes filles à la prostitution sont : les abus sexuels précoces, l’inceste, la précarité économique, la négligence parentale, la maltraitance, la migration, les mariages précoces et forcés, la stigmatisation familiale, l’aliénation parentale, le VIH et la traite. Les facteurs de protection qui ont été identifiés sont : la bonne qualité des liens familiaux, la scolarisation, la meilleure situation économique familiale, la stabilité dans leur environnement du village, la non-imposition d’un mari qu’elles n’aimaient pas, l’estime de soi. Des recommandations ont été formulées à la fin de cette recherche pour prévenir la prostitution des jeunes filles d’âge mineur et intervenir auprès de celles qui y sont déjà impliquées. L’intérêt de ce travail réside dans des propositions pratiques élaborées afin de lutter contre le phénomène de la prostitution des jeunes filles mineures à Bobo-Dioulasso.» (p. i)