Le champ de l’adoption, ses acteurs et ses enjeux

Le champ de l’adoption, ses acteurs et ses enjeux

Le champ de l’adoption, ses acteurs et ses enjeux

Le champ de l’adoption, ses acteurs et ses enjeuxs

| Ajouter

Référence bibliographique [3540]

Ouellette, Françoise-Romaine. 2005. «Le champ de l’adoption, ses acteurs et ses enjeux ». Revue de droit de l’Université de Sherbrooke, no 35, p. 376-405.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Appréhender à travers une analyse socioanthropologique l’évolution des pratiques québécoises et des enjeux qui entoure l’adoption depuis 1980.

2. Méthode


Type de traitement des données :
Essai

3. Résumé


L’auteure analyse la structuration du champ de l’adoption au Québec en faisant référence à trois temporalités distinctes. Le temps des procédures légales et administratives soulève principalement l’enjeu du partage des responsabilités entre l’appareil étatique, les professionnels du secteur public et du secteur privé, les groupes bénévoles et les familles. C’est à ce niveau surtout que se joue l’avenir de l’adoption. Vient ensuite le temps du développement de l’enfant, présenté comme l’axe temporel à partir duquel de plus en plus d’expert de la santé et de la psychologie s’inscrivent dans le champ de l’adoption et soutiennent chez les adoptants une demande croissante de consultations spécialisées. Le troisième axe est celui du temps de la rupture de la transmission des repères identitaires que vient rompre l’adoption plénière et qui soulève la question de l’origine des enfants adoptés. Les familles adoptives restent attachées à l’idée que l’adoption est une nouvelle naissance. L’adoption plénière n’est cependant pas une pratique immuable et définitive, et des aménagements sont possibles qui permettrait de ne pas nécessairement briser les liens d’origine.