Pour une exploration de la perspective de la maternité dans un contexte de troubles des conduites alimentaires

Pour une exploration de la perspective de la maternité dans un contexte de troubles des conduites alimentaires

Pour une exploration de la perspective de la maternité dans un contexte de troubles des conduites alimentaires

Pour une exploration de la perspective de la maternité dans un contexte de troubles des conduites alimentairess

| Ajouter

Référence bibliographique [3340]

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Cette thèse en trois articles « [...] s’attache à l’exploration de l’univers fantasmatique que sollicite la perspective de la maternité chez des jeunes femmes souffrant d’un trouble des conduites alimentaires (TCA). » (p. iii)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon du premier article comprend 83 femmes d’origine française (42 de ces femmes présentent un TCA et 41 forment le groupe témoin). L’échantillon du second article comprend 10 femmes présentant un TCA et 10 femmes composant le groupe témoin. Enfin, dans le cadre du troisième article, 126 femmes ont participé à la validation de la traduction française du Mother-Daughter Relationship Inventory.

Instruments :
- Questionnaires
- Grilles d’entretiens semi-structurés

Type de traitement des données :
Analyse statistique
Analyse de contenu

3. Résumé


« Les résultats [du premier article] démontrent que les jeunes femmes souffrant d’un TCA ne différent pas de celles du groupe témoin dans la manière d’imaginer le bébé à venir ou le conjoint idéal. Elles s’en distinguent néanmoins dans leur façon de se représenter les figures de la filiation maternelle ainsi que les écarts existant entre ces figures. Les jeunes femmes du GR1 [i.e. présentant un TCA] sont habitées par des représentations mentales extrêmes de ces figures et par une lignée maternelle marquée par une importante dévalorisation de soi et de la mère réelle au profit d’une mère idéale infaillible et d’un conjoint idéal incarnant un substitut maternel parfait. Ces constats s’imposent dans le contexte d’une relation mère-fille jugée insatisfaisante. […] [Dans le second article, on constate qu’] [à] la différence de celles du groupe témoin, les jeunes femmes souffrant d’un TCA tiennent des propos laissant entrevoir certaines difficultés à s’affranchir du modèle familial d’origine. Famille d’origine et famille imaginaire semblent superposables chez ces jeunes femmes, laissant peu d’espace pour la création de leur propre histoire. La perspective de la maternité semble porteuse d’une opportunité de réparation de soi pour les jeunes femmes présentant un TCA alors qu’elle semble soutenir un mouvement évolutif ainsi qu’un changement identitaire chez les jeunes femmes du groupe témoin. Le troisième article présente la validation de notre traduction française du Mother-Daughter Relationship Inventory d’Inazu et Fox (1982). » (p. iii-iv)