Le soutien aux personnes âgées en perte d’autonomie : jusqu’où les baby-boomers pourront-ils compter sur leur famille pour répondre à leurs besoins?

Le soutien aux personnes âgées en perte d’autonomie : jusqu’où les baby-boomers pourront-ils compter sur leur famille pour répondre à leurs besoins?

Le soutien aux personnes âgées en perte d’autonomie : jusqu’où les baby-boomers pourront-ils compter sur leur famille pour répondre à leurs besoins?

Le soutien aux personnes âgées en perte d’autonomie : jusqu’où les baby-boomers pourront-ils compter sur leur famille pour répondre à leurs besoins?s

| Ajouter

Référence bibliographique [3023]

Le soutien aux personnes âgées en perte d’autonomie : jusqu’où les baby-boomers pourront-ils compter sur leur famille pour répondre à leurs besoins?. Hamilton (Ontario): SEDAP, McMaster University.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif de cet article vise la projection de taux annuels de croissance entre 2001 et 2031 du besoin d’aide formelle et informelle à l’endroit des aînés du Québec. On y examine également les implications en terme de politiques suscitées par la demande croissante pour les aidants naturels. » (p. 2)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
- Statistique Canada, Enquête sur la santé et les limitations d’activité de 1986;
- Institut de la statistique du Québec, Enquête sociale et de santé de 1998;
- Institut de la statistique du Québec, Enquête québécoise sur les limitations d’activités de 1998.

Instruments :
« Le modèle de microsimulation LifePaths de Statistique Canada » (p. 2)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Les projections concernant les besoins futurs pour les services de maintien à domicile de longue durée sont habituellement réalisées en tenant compte des structures d’utilisation actuelles ainsi que de la croissance du vieillissement de la population. Une évaluation exacte de cette demande s’avère beaucoup plus complexe puisque la répartition des incapacités au sein de la population âgée est en constante évolution et que les changements familiaux structurels influencent les besoins d’aidants. [Les] projections [présentées dans cet article] combinent les taux d’incapacité ainsi que la disponibilité potentielle d’aidants naturels informels. Les auteurs concluent qu’à long terme, il sera impossible de répondre aux besoins des personnes âgées sans améliorer les systèmes de soutien formel à leur disposition. » (p. 2)